Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La Petite Fabrique du Bonheur

« Est-ce possible qu’un presque inconnu, un simple client du café, puisse ainsi avoir pris le devant de la scène et avoir estompé en une seule minute, le temps d’un incident, … Lire la suite

12 mai 2020 · 1 commentaire

Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée

« Il faut être heureux à tout prix, le vingt et unième siècle ou la quête du bonheur absolu, mais moi je viens de me prendre une météorite sur la tête … Lire la suite

11 mai 2020 · Poster un commentaire

Le bonheur n’a pas de rides

« Les mots de monsieur Georges avaient mis au jour en elle une brèche insoupçonnée. Hébétée, elle se voyait d’un nouvel oeil, comme étrangère à elle-même, et en même temps pleine … Lire la suite

4 mai 2020 · Poster un commentaire

Tu as toujours été là

« Chacun avait fait, ou était en train de faire à  sa manière, le deuil d’un fils, d’un frère, d’un beau-frère, d’un gendre, ou d’un petit cousin. Aujourd’hui, toute la clique … Lire la suite

25 avril 2020 · Poster un commentaire

Le portrait brisé – Une enquête à la Belle-Époque, tome 2

« La dame continuait à la fixer bouche bée. Elle avait reconnu dans cette jeune femme habillée en bourgeoise, la cocotte qui défrayait la chronique par ses frasques et qui, au … Lire la suite

11 avril 2020 · Poster un commentaire

Bleue

« Tous les glaciers fondent, je le sais, mais le voir de ses yeux ce n’est pas pareil. Je reste immobile, agitée par ma seule respiration. Blåfonna est toujours là, bien … Lire la suite

5 avril 2020 · Poster un commentaire

Maldonne au Festival de Cannes

« Je suis tellement obnubilée par ma mission – si je l’accepte – que je profite mal du moment. Boh, pas grave, j’aurai le temps de visionner ça en replay, c’est sur toutes … Lire la suite

9 mars 2020 · Poster un commentaire

Menu d’amour

« Il faisait maintenant noir dehors ; l’instant aurait pu être décisif, seulement je le laissai s’échapper, comme il nous arrive souvent dans la vie de laisser passer une occasion, sans … Lire la suite

10 février 2020 · Poster un commentaire

Plus que toute autre chose

« Vouloir changer les autres est tâche vaine. On ne peut que se changer soi-même, et transformer sa propre façon d’appréhender les situation. Rien n’est jamais parfait, c’est ce qui fait … Lire la suite

27 janvier 2020 · 2 Commentaires

Bleu Calypso

« Derrière les pins, il y avait le bout du monde. Un désert de dunes surplombé par un phare où venait mourir la Méditerranée. En cette saison, on pouvait marcher des … Lire la suite

20 janvier 2020 · 2 Commentaires

Les secrets du violon

« La cavale avait été épuisante, il avait fallu déjouer les douaniers Suisses dans le canton du Valais, puis avancer jusqu’à la frontière italienne, à pied ou ballotés à l’arrière de … Lire la suite

12 décembre 2019 · Poster un commentaire

Les Nouveaux Mondes

« Ma commune prospère au centre, au centre d’un petit monde, de plus en plus vaste. Pour moi, le nouveau monde s’éveillera à la faculté des sciences exactes et naturelles. Mais … Lire la suite

24 septembre 2019 · 1 commentaire

L’atelier des souvenirs

« C’est alors qu’Alice les sentit monter. Du plus profond de son être. Des larmes d’un genre nouveau menaçaient de la submerger. Pour une fois, elles n’étaient pétries ni d’amertume ni … Lire la suite

25 mars 2019 · Poster un commentaire

Trente-trois fois mon amour

« Là-bas, entre les statues qui s’érodaient, les stèles affaissées où s’était déposée la patine de l’oubli, et les fleurs fraîches dont l’éclat attirait l’oeil, mais qui se flétrissaient aussi et … Lire la suite

15 mars 2019 · Poster un commentaire

A Paris coule la mer du Nord

« Un épais brouillard écrasait la ville et on ne distinguait plus rien à deux mètres. Pourtant, pas loin, on aurait pu voir des cabanes en bois verni avec des fleurs … Lire la suite

5 février 2019 · Poster un commentaire

La chambre des merveilles

« Je devais donner envie à mon fils de revenir, le faire saliver en lui montrant tout ce qu’il était en train de manquer en restant dans le coma. Lui donner … Lire la suite

28 janvier 2019 · Poster un commentaire

Mes montagnes russes

« Je sais qu’il y aura des obstacles et je n’ai pas encore toutes les réponses mais je veux croire que chaque problème trouvera sa solution. Ce n’est pas une décision … Lire la suite

3 janvier 2019 · Poster un commentaire

Brille, tant que tu vis !

« C’est fini tous ces salamalecs. Je ne veux plus me forcer. Faire semblant d’y croire. Que la vie est belle. Qu’elle vaut la peine d’être vécue. Qu’on va réussir à … Lire la suite

31 décembre 2018 · 2 Commentaires

Roméo cherche Roméo

« Je connaissais Curtis depuis des années, sans le voir régulièrement ; on s’était côtoyés au sein d’innombrables équipes éditoriales, en attendant d’être renvoyés. C’était un personnage haut en couleurs, qui … Lire la suite

17 décembre 2018 · 1 commentaire

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Padi et l'aventure de la vie
Amoureux
Le Club des Gourmands de Lecture 2020
S'organiser avec un Bullet Journal
Menu d'amour
Heure d'été
Mon cahier Hygge happy thérapie - vive le comfort lifestyle !
La pomme d'Ève

Insta Livres

J’ai du mal avec les romans qui se passent dans un futur lointain, dans des mondes imaginaires... Mais c’est pareil pour les romans historiques. Et puis, parfois, une pépite se glisse dans mes lectures. C’est le cas avec Funeste Albion. C’est une dystopie qui projette le lecteur en 2100, mais tout en douceur, sans rien brusquer et sans oublier ce que fût le pays ces dernières dizaines, voire centaines dernières années. La Grande République Britannique a pris le pouvoir après la déchéance de la royauté en Outre Manche. 
Oui j'apprécie ce privilège de lire avant sa date de sortie le tout dernier roman de Julie De Lestrange. Je sais que je vais retrouver avec plaisir Alexandre, Marco, Claude, Anouk et Sophie, mes amis de "Hier encore, c'était l'été" et "Danser encore".
Tout comme le premier roman de Mélissa Da Costa, j'ai lu "Les lendemains" avec émotions, mais aussi force et tendresse.
"Mamie Luger", de Benoit Philippon, va rester dans ma mémoire très longtemps !
Encore gâtée par mon ami @johannmerlaudkiefer 💙
J'ai lu aujourd'hui "La grossophobie existe... Je l'ai rencontrée sans le savoir."
Avec la BD Romance, Elric fait tomber les masques. Non, tout n’est pas beau, élégant, chaste et raffiné dans une relation amoureuse. Avec une touche de vintage et les couleurs des comics, on découvre des intentions bien contemporaines, traitées avec un humour parfois noir et sans aucun doute décapant ! C’est direct et sans tabou.
Après Bleu Calypso et Rouge Tango, je viens de dévorer Vert Samba, de Charles Aubert.