Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille

[…] je recueillerai les images, les mots, les silences, comme on récupère l’eau de pluie, avec l’attention de la soif toujours possible. Mais mon témoignage de vie restera sans papiers. … Lire la suite

29 novembre 2015 · Poster un commentaire

Aphorismes dans les herbes et autres propos de la nuit

« Les arbres jettent l’or de leurs feuilles par les fenêtres de l’automne. »   Il est plus que difficile de faire une critique de cette éditions revue et enrichie par l’auteur, … Lire la suite

4 décembre 2014 · Poster un commentaire

Foucades d’Instants Précieux

« Je me nourris avec délices des substances savoureuses issues des mots. Que ces derniers soient beaux, nobles, poétiques, gracieux ou épris des jeux subtils d’un esprit facétieux, du moment qu’ils … Lire la suite

18 septembre 2014 · 1 commentaire

Parfois les rivières taries rejaillissent

« Sur l’échine de l’Afrique angoissée Je te chanterais Femme des champs Je te chanterais Femme du soleil couchant. Je te chanterais Femme noire. » Je me suis laissée séduire par le … Lire la suite

9 avril 2014 · Poster un commentaire

L’eau d’Eyguières au fil du temps

« Si l’eau m’est à conter, je parlerai d’hier  où dans son temps lointain, la mer et les marais,  conquérants liquides, inondent le parterre d’eau douce et  d’eau salée pour tout … Lire la suite

11 août 2013 · Poster un commentaire

Le Christ aux coquelicots

« Dieu est aussi frêle que ces coquelicots que, pour leur profit, les hommes veulent arracher de la terre. »   Que l’on soit croyant ou pas, ce court receuil de Christian … Lire la suite

8 juillet 2013 · Poster un commentaire

Nous irons voir les pétroliers (suivi de Envol)

« J’ai troqué la fanfare des coquelicots Pour les cornes de brume des pétroliers dans le petit matin qui ne nous verra pas ensemble » Le recueil de Marie-Christine Frézal reflète la … Lire la suite

8 juin 2013 · Poster un commentaire

Histoire de vies

« (…) Enveloppée dans ta folie, Je m’essaie à l’alchimieCe qui fut de plomb dans nos viesPour le changer en or, j’écris (…) » Les mots, Elisabeth Berthéol les aiment et les travaillent … Lire la suite

29 mars 2013 · Poster un commentaire

Océan Indien – Poèmes terba aux senteurs créoles

« (…) La poésie de la mer au pied du cimetièreQui vient avec ses vagues te donner l’envie de te battre … » Ce recueil de poèmes parle à mon coeur.Rosemay Nivard … Lire la suite

28 mars 2013 · Poster un commentaire

Au cœur du cœur

Le petit recueil édité par Librio à l’occasion du Printemps des poètes 2010 rassemble des textes d’une grande sensibilité, des mots qui parlent de la vie, de l’amour, de la … Lire la suite

1 mars 2011 · 1 commentaire

Turqueries – Alaturca

Après le livre de Mathias Enard, j’avais envie de rester en Turquie pour profiter de la chaleur orientale de ce pays. Je me suis donc plongée dans Turqueries de Claude-Exeter … Lire la suite

28 novembre 2010 · Poster un commentaire

Les rimes de l’amour

Si vous n’avez jamais réussi à mettre des mots sur des sentiments, alors il est temps d’ouvrir Les rimes de l’amour ! Marie Barrillon n’écrit pas, elle parle au cœur … Lire la suite

24 octobre 2010 · Poster un commentaire

Chocoplumes

La curiosité mène parfois à de belles surprises. Ou est ce la gourmandise ? J’ai répondu « présente » à cet événement Facebook, sortie de ce collectif au nom alléchant. Du chocolat, … Lire la suite

11 mars 2010 · Poster un commentaire

Eclairs de lune

« Sur ma lune Si tu veux, il y a encore de la place Je peux t’héberger …  » OUI, à Emmanuel Parmentier je ne peux refuser une telle invitation, car … Lire la suite

28 février 2010 · Poster un commentaire

Prête-moi ta rime

C’est un vrai bonheur que de lire les poèmes de Karim. En moins de deux rimes, nous voici parti en voyage ! Chaque titre a un pouvoir magique de s’édifier … Lire la suite

24 août 2009 · 1 commentaire

C’est encore l’hiver

Des textes surprenant où chaque mot n’est utilisé que pour sa quintessence.Pas de superflue pour Eric Dubois qui développe plus le silence que la parole.Une source de réflexion certaine.Ma préférence … Lire la suite

30 juin 2009 · Poster un commentaire

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Le Petit Prince
Le piano oriental
Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent

Insta Livres

Quelle joie de retrouver les lecteurs au sein de la médiathèque de Salon de Provence !
Décollage immédiat pour Cuba, c'est aujourd'hui à 18h sur @radiotouloubre
Merci ma Gi💖 pour ce bonheur en branche qui embaume si délicatement ma bibliothèque 🌼
Les rendez-vous littéraires sont le mardi soir sur @radiotouloubre. Dès 18h, retrouvez moi en compagnie d'Anthony Lucchini pour une évasion au pays des kangourous.
Après "Hier encore c'était l'été" et "Danser encore", c'est avec joie que j'ai retrouvé cette bande d'amis qui sont devenus un peu les miens depuis le premier roman de Julie De Lestrange. Avec "Nous, les magnifiques", nos potes n'ont plus 15 ans, ni même 30, ils sont des quadra installés dans un quotidien sans surprises, une petite vie peinard. Jusqu'au jour où un événement va venir bousculer l'équilibre que l'on croyait solide. Quand il faut se remettre en question, c'est souvent plus facile à dire qu'à faire.
"Justan Lockholmes et la Morsure du Serpent" est le 2ème tome de la série signée C.D. Darlington.
J’ai du mal avec les romans qui se passent dans un futur lointain, dans des mondes imaginaires... Mais c’est pareil pour les romans historiques. Et puis, parfois, une pépite se glisse dans mes lectures. C’est le cas avec Funeste Albion. C’est une dystopie qui projette le lecteur en 2100, mais tout en douceur, sans rien brusquer et sans oublier ce que fût le pays ces dernières dizaines, voire centaines dernières années. La Grande République Britannique a pris le pouvoir après la déchéance de la royauté en Outre Manche. 
Oui j'apprécie ce privilège de lire avant sa date de sortie le tout dernier roman de Julie De Lestrange. Je sais que je vais retrouver avec plaisir Alexandre, Marco, Claude, Anouk et Sophie, mes amis de "Hier encore, c'était l'été" et "Danser encore".