Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Un bon cru

« C’était l’heure de l’apéritif à Saint-Pons : des hommes, alignés le long du zinc, le visage boucané et encore couvert de la poussière des champs, discutaient avec animation, leur accent aussi fort que le tabac de leurs cigarettes. Max commanda un Ricard et, conscient de sa pâleur et de sa condition d’étranger, s’assit dans un coin. Par la porte ouverte, il suivait la partie de boules en cours. Les joueurs évoluaient à pas lents et s’interpellaient d’une extrémité du terrain à l’autre. Le soleil du soir tombait obliquement sur la place, baignant les maisons de pierre dans une lumière couleur de miel, tandis que le juke-box du café égrenait les succès d’Aznavour. » 

Voilà : le décor est planté !
Depuis que Peter Mayle écrit sur la Provence, c’est un plaisir de lecture, autant qu’un divertissement humoristique.
Une intrigue facile, des personnages sympathiques, un thème convivial : tout est concentré dans ce récit pour en faire un roman  facile et agréable.
Le cérémonial du vin convaincra certainement peu les vrais amateurs, mais qu’importe ! L’ivresse est légère au fil des pages et c’est tant mieux !
A lire, accompagné d’un doux breuvage, sans aucun doute !

Résumé :
L’anglais Max Skinner a récemment hérité d’un vignoble et se délecte de la vie provençale. Il doit pourtant se rendre à l’évidence : le vin de sa propriété est à peine buvable… Max fait appel à un œnologue pour améliorer son cru, mais l’expert semble avoir des pratiques viticoles et des méthodes de vente quelque peu douteuses…

Un commentaire sur “Un bon cru

  1. DF
    27 septembre 2013

    Il est chez moi depuis longtemps, il faudra que je m'y mette un de ces jours… Merci pour cette piqûre de rappel!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 13 septembre 2013 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Tu tairas tous les secrets
Sur la route de ses rêves
Le Petit Prince
Camino de Santiago - Carte zoom Michelin n°160
Frangine
Campus d'été - Ecriture & crustacés

Insta Livres

📚🍫 J'ai reçu ma commande @lechocolatdepoche ! Est-ce qu'elle n'est pas craquante cette boite-livre ? Je partage avec vous la photo, mais pas les chocolats qui sont à l'intérieur 🍫🍫🍫
Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
%d blogueurs aiment cette page :