Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

C’est encore l’hiver

Des textes surprenant où chaque mot n’est utilisé que pour sa quintessence.
Pas de superflue pour Eric Dubois qui développe plus le silence que la parole.
Une source de réflexion certaine.
Ma préférence : « Solitude de certains soirs », un écho à ma vie.

Vous pouvez trouver ce texte complet en vente sur Publie net.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 30 juin 2009 par dans Lecture, Poésie, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 306 autres abonnés

Articles les plus populaires

I invade you
L'obsolescence programmée de nos sentiments
Le portrait brisé - Une enquête à la Belle-Époque, tome 2

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :