Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Le Christ aux coquelicots

« Dieu est aussi frêle que ces coquelicots que, pour leur profit, les hommes veulent arracher de la terre. »

 

Que l’on soit croyant ou pas, ce court receuil de Christian Bobin offre des aphorismes, des pensées, des réflexions …

Ce petit livre couleur coquelicot est rempli de mots d’amour, des mots qui résonnent longtemps après avoir tourné la dernière page.

Un livre qui procure beaucoup de bonheur.

« Je t’aime plus que mes mots, que tous mes mots : c’est une nourriture d’anges que ta parole. »

 

Résumé :
Une lettre d’amour adressée par l’écrivain au Christ d’avant l’Eglise chrétienne, lavé de tout dogmatisme, dans laquelle l’auteur veut toucher le lecteur sur la fragilité du divin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 juillet 2013 par dans Lecture, Poésie, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :