Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Hier encore, c’était l’été

« Son admiration pour elle n’avait cessé, il l’aimait passionnément. Même si leur relation connaissait des tourments. Mais pouvait-il en être autrement ? Avec une fille comme ça, on ne pouvait pas dériver sur un long fleuve tranquille. La tempête succédait au calme, qui succédait à la houle, qui succédait au gouffre, qui revenait enfin à une mer d’huile, lisse et sans écume. Jusqu’au prochain déchaînement. »

Presque 400 pages pour ce roman qui se lit pourtant comme on prend des nouvelles de nos amis. Car c’est ainsi que le lecteur se place, au coeur du roman, à côté des personnages. Des jeunes qui ont été un peu nous, nos potes, notre voisine, le mec de votre meilleure amie … Au fil des pages, les années s’écoulent. Et avec Marco, Sophie, Anouk, Alexandre, les souvenirs affluent … L’enfance, l’amitié, l’adolescence, les études, les parents, les vacances, le premier boulot, les amours, les galères, les contrariétés, les rires, les réveillons, les espoirs, les chagrins … La vie, en un mot.

Sans faire de moral, ni analyse sociologique, Julie de Lestrange signe un roman actuel, qui soulève les questions de notre génération : réussite sociale, performance professionnel, épanouissement personnel, individualisation, marginalisation, engagement …
Avec une écriture douce, réaliste, sincère et ponctuée d’humour, l’auteur offre une belle histoire qui vous emmènera plus loin que la promesse de la couverture.

Un authentique coup de coeur ❤
A glisser dans votre sac cet été !

 

Lire un extrait

 

Résumé :
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

2 commentaires sur “Hier encore, c’était l’été

  1. Ginou
    9 juin 2017

    C’est un livre qui m’a touchée ! un bon moment de lecture …

    Aimé par 1 personne

  2. Bibliza
    16 août 2017

    Ce roman me fait de l’oeil ! ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 juin 2017 par dans Lecture, Roman, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Dans le métro parisien #instabook  #bookstagram #bookaddict #lecture
%d blogueurs aiment cette page :