Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Quand on n’a que l’humour…

« Bien sûr, il s’est égaré, il s’est perdu en chemin puisqu’on ne prend conscience de son bonheur qu’après l’avoir méprisé, qu’après l’avoir piétiné pour chercher quelque chose d’autre, plus haut, plus loin, toujours un peu plus loin, parce que rien ne semble jamais suffisant. Bien sûr, il a eu le sentiment euphorisant de s’être trouvé lorsqu’il est grimpé sur scène pour la première fois, bien sûr, à ce moment-là, il a oublié l’impression de complétude qui l’avait submergé lors de sa première rencontre avec Arthur. »

J’avais été bluffé par le talent d’Amélie Antoine avec Fidèle au poste. C’était il y a deux ans, en auto-édition, elle a depuis signé chez un éditeur et on trouve déjà son premier titre en livre de poche. Auteur hybride (oui, c’est comme ça qu’on dit), elle publie aujourd’hui en numérique Quand on n’a que l’humour… 3 semaines avant sa sortie en format broché.

Ce dernier roman souligne à nouveau la remarquable écriture d’Amélie Antoine. Elle s’amuse avec les mots et invite le lecteur dans un jeu de piste.

Edouard et Arthur sont les héros de cette histoire. Personnages complexes mais ô combien attachants, c’est un plaisir d’être à leurs côtés tout au long du livre.
L’auteur titille notre corde sensible et suscite l’espoir d’une vaste blague. Mais qu’en est-il exactement ? Car bien évidement le lecteur est en droit d’attendre une happy-end. Quoi que … Qu’est-ce que le bonheur ? Est-il dans la réussite ? L’argent ? La célébrité ? Dans la reproduction d’un schéma familial ? Ou serait-il dans la simplicité ? Dans un geste de tendresse, une présence à ses côtés ?

Amélie Antoine nous offre un magnifique roman, aux sentiments humains disséqués, émouvant et passionnant !

 

Résumé :
C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Un commentaire sur “Quand on n’a que l’humour…

  1. monrevedete
    4 mai 2017

    Jusqu’à la dernière ligne je me demandais si c’était une blague ou non. Par moment, ça m’a fait pensé à l’histoire d’Itinéraire d’un enfant gâté, un film que j’adore. Et puis finalement… Quoi qu’il en soit c’était un très bon roman. Le premier que je lisais de cette auteure, mais certainement pas le dernier parce que j’ai adoré son écriture 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 14 avril 2017 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Fragment narratif
Carnet de correspondance pour s'éclater entre ami(e)s
La chambre de verre
Le mystère de la Logia - Justan Lockholmes, tome 1

Insta Livres

Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
Livres en trompe l'œil 📚
Je suis gâtée par mon ami @johannmerlaudkiefer
En attendant de repartir sur le Chemin, je voyage grâce aux livres.
Septembre pointe le bout de son nez ... je suis heureuse de retrouver Antoine, Marisa et les acteurs du livre de notre région Sud pour enregistrer 🎧 🎤 de nouvelles Chroniques. Rentrée littéraire sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral dès le 7 septembre. Deux rendez-vous mensuels : le premier et troisième mardi 📻
Fresque livresque...
%d blogueurs aiment cette page :