Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La pluie, avant qu’elle tombe

« Une photo, finalement, c’est bien peu de chose. Elle ne peut capturer qu’un seul moment, sur des millions, de la vie d’une personne, ou de la vie d’une maison. Quant aux photos que j’ai sous les yeux, celles que je compte te décrire…, elles n’ont de valeur, je crois, que dans la mesure où elles corroborent ma mémoire défaillante. »

 
C’est un très beau roman que nous offre là Jonathan Coe. Un de ceux qui se digère doucement une fois la dernière page tournée. Je gardais en mémoire l’excellent Testament à l’anglaise, mais je crois bien qu’avec ce titre l’auteur signe son chef-d’œuvre.
Une narration originale qui va entraîner le lecteur vers les secrets de femmes à travers plusieurs générations dans l’Angleterre de 1940 à nos jours.

« Ça n’a pas de prix, le sentiment de liberté intemporelle dont on jouit là-haut, debout sur la crête, sous le ciel bleu d’avril sans nuages, et qu’on contemple les beautés discrètes de la campagne anglaise (…) »

Avec une grande sensibilité, le romancier décrit l’amitié, l’amour, la maternité, les déceptions, les ruptures, la mort.
Une saga familiale poignante, passionnante.

Résumé :
Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S’appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd’hui, l’histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l’enfance perdue et quelques lieux magiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 1 juillet 2012 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 273 autres abonnés

Articles les plus populaires

J'ai peur pour ma maman
La femme à la cravate noire
Le bleu selon Élias Jabre
Le piano oriental
Sur la route de ses rêves
Ma boîte à lire au coeur de ma ville
Quand viendra la réponse

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :