Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Le club des incorrigibles optimistes

C’est un beau roman, une tranche de vie superbe, des personnages exceptionnels, j’avais rencontré ça avec « Testament à l’anglaise » de Jonathan Coe.

Jean-Michel Guenassia signe une chronique sociale sur fond d’Algérie française, ambiance de guerre froide, avec rideau de fer, politiquement socialo-communiste, une France gaulliste, des philosophes révolutionnaires.
Le livre est superbement écrit, même si l’attaque est ardue et que les 750 pages étaient plus que suffisantes pour moi. Dommage donc, car il y a de vraies pépites à l’intérieur.

« Le plus important dans la terre promise, ce n’est pas la terre, c’est la promesse. »

Ce roman est un monument historique et comme l’histoire est faite de détails, ceux là n’échappent pas au lecteur.
Cela ne m’empêche pas de rester une incorrigible optimiste, souhaitant que le texte saura vous séduire et vous captiver.

 

Résumé :
Michel Marini avait douze ans en 1959. C’était l’époque du rock’n’roll et de la guerre d’Algérie. Lui, il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l’arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres. Ces hommes avaient passé le Rideau de Fer pour sauver leur peau. Ils avaient abandonné leurs amours, leur famille, trahi leurs idéaux, et tout ce qu’ils étaient. Ils s’étaient retrouvés à Paris dans ce club d’échecs d’arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu’ils étaient tous d’incorrigibles optimistes.

Publicités

3 commentaires sur “Le club des incorrigibles optimistes

  1. Clement CHATAIN
    10 février 2010

    J'ai aperçu ce livre dans une librairie et il me tente bien aussi…mais ma pile est tellement grande et comme elle diminue peu en ce moment, cela ne sera pas pour encore!!!

    J'aime

  2. Anonyme
    26 février 2010

    C'est un roman ex-cep-tion-nel ! Vraiment passionnant de bout en bout et qui se lit comme un polar .

    J'aime

  3. Pingback: La valse des arbres et du ciel – Ma Bibliothèque Bleue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 janvier 2010 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Un beau livre, l'écriture de Paul Auster, une histoire : celle de sa machine à écrire ! 
#lecture #paulauster #ecriture #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :