Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Fanny N.

fanny-n« Je suis peut-être un peu juste pour ce qui est de la santé mentale, mais je ne suis pas une voleuse. Je ne viens pas au jardin pour voler des bébés. Je viens pour profiter de leur vue, de leur présence. Je viens pour profiter du moment. J’adore le spectacle des bébés. Pourquoi je devrais m’en priver ? Je ne suis pas maso ! J’aime les bébés, je viens en voir aujardin. Où est le mal ? Pour rien au monde, je ne voudrais prendre les bébés qui ne sont pas à moi. Même si je n’arrive pas à en avoir d’une manière ou d’une autre, je sais que ce n’est pas la bonne solution pour Fanny N. »

Si ce roman est signé Alice Quinn, autant vous dire de suite qu’il ne ressemble en rien à ce qu’elle a pu écrire jusqu’à présent. Fanny N. est dans un registre tout autre.
Les personnages sont torturés, le langage est cru, l’ambiance est noire.

Fanny N. embarque le lecteur dans son monde si particulier. Elle inquiète, elle terrifie, quand elle a décidé d’une chose, rien ne l’arrête !
Le sujet est parfaitement maîtrisé, à aucun moment on ne verse dans le misérabilisme.

Une écriture forte, surprenante. Un coup de poing littéraire qui vous laissera estomaqué !

 

Résumé :
Fanny N. adore les bébés. En avoir un à elle, c’est le rêve de sa vie. Quand elle les regarde, au parc, dans leurs poussettes, avec leurs mamans, l’envie monte, monte… et peut-être aussi la jalousie. Car Fanny N. a 33 ans, mesure 1,59 m, pèse 100 kilos, et vit encore chez sa mère, qui l’infantilise totalement. Il faut dire que Fanny N. n’est pas tout à fait comme la majorité des jeunes femmes de son âge, avec son corps dévasté par des monstres et sa simplicité d’esprit proche de celle des petits dont elle s’occupe à la crèche. Alors les prétendants au titre de père ne se bousculent pas au portillon.
Que faire, dans ces conditions ? Que faire de cette tendresse qui la dévore au fil du temps ? Que faire de ces désirs frustrés, de cette douleur insupportable ? Que faire, lorsque l’envie devient obsession ? Barricadée derrière ses éclairs de lucidité, d’humour et d’autodérision, Fanny N. pourra-t-elle tenir encore longtemps ou finira-t-elle par exploser comme une bombe à retardement ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 février 2017 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Belle rando littéraire sur le GR2013 #lecture #mp2013 #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :