Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La Dame de Zagreb

kerr zagreb« Nous bavardâmes un moment, le genre d’échanges brefs et élégants qui passe pour une conversation, mais qui n’est en réalité qu’un duel à coups de dague, où un homme et une femme se livrent à d’aimables attaques, parades et ripostes. »

C’est le tout premier roman de Philip Kerr que je découvre avec « La Dame de Zagreb« . Un pavé de 450 pages qui met en scène son héros récurent : Bernie Gunther. Il n’y a cependant aucun souci de chronologie à respecter pour la bonne compréhension de l’histoire.

Marseille 1956. Bernie, ancien policier et détective, regarde un film interprété par Dalia Dresner. Il va se souvenir de leur rencontre, pendant la guerre, alors que Joseph Goebbels, ministre en charge de la propagande, lui confie une mission un peu particulière : retrouver le père de l’éblouissante actrice d’origine croate dont il est amoureux.

La couverture du roman donne le ton : une femme d’une grande beauté au coeur de la période nazie.
« Elle portait une robe bleu marine ; ordinaire, pourrais-je dire, si ce n’est que rien de ce que portait la dame de Zagreb ne pouvait jamais sembler ordinaire. »
Par le biais d’un flash-back, l’auteur pose le contexte historique sur près d’un quart du livre, largement documenté, avant d’aborder la rencontre qui va changer le quotidien de l’enquêteur. C’est presque frustrant d’attendre la page 140 pour que soit évoqué la belle qui donne son titre à l’oeuvre. Heureusement que l’auteur possède une jolie plume pour décrire des situations originales et qui ont véritablement existé. Le lecteur appréciera aussi les belles phrases, imagées et pleines d’humour, telle que : « Les nazis étaient comme la syphilis ; fermer les yeux en espérant que les choses s’arrangeraient toutes seules n’avait jamais été une option réaliste. »
Ou encore : « Au-dessus de nous, le ciel était aussi gris qu’un maquereau mort. »
Grâce à la superposition de plusieurs intrigues, on voyagera en Allemagne, en Suisse et en ex-Yougoslavie. On découvrira le chaos qui règne à cette époque et toute l’horreur des massacres perpétrés.
Gunther est homme perspicace et intelligent, la passion qui l’anime fait de lui un homme exaltant, un rebelle du régime établi.
Avec force, Philip Kerr manipule le lecteur jusqu’au bout du récit, il offre un roman étonnant et inattendu !

Retrouverez cette chronique sur la plateforme de lectureglose

Lire un extrait

Résumé :
Été 1943. Il y a des endroits pires que Zurich, et Bernie Gunther est bien placé pour le savoir. Quand Joseph Goebbels, ministre en charge de la propagande, lui demande de retrouver l’éblouissante Dalia Dresner, étoile montante du cinéma allemand qui se cache d’après la rumeur à Zurich, il n’a d’autre choix que d’accepter. Mais, très vite, cette  mission en apparence aussi aguichante que l’objet de la recherche, prend un tour bien plus sinistre. Car le père de Dalia Dresner est en fait un croate antisémite de la première heure, sadique notoire, qui dirige un tristement célèbre camp de concentration de la région. Et la police suisse exige au même moment que Gunther fasse la lumière sur une vieille affaire qui risque de  compromettre des proches de Hitler.

Publicités

Un commentaire sur “La Dame de Zagreb

  1. anaverbaniablog
    28 mars 2016

    Je découvre…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 28 mars 2016 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 136 autres abonnés

Publicités

Articles les plus populaires

Insta Livres

Nouvelle lecture : "Surface", d'Olivier Norek. #lire #lecture #polar #thriller #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
4ème roman de la semaine : "La part de l'ombre", de Laurel Geiss. Dévoré en moins de 24h 👍📚 #polar #lecture #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
Ma PAL des vacances 📚 #lecture #roman #essai #magazine #cahierdevacances #bookstagram #instabook #bookblogger #bouquinovore
Nouvelle lecture : "Les nouveaux mondes" de Frédéric Barrès - éditions @labouinotte #roman #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #bookaddicts #bookblogger
Nouvelle lecture : "On peut le faire" de Bruno Montel, @editionsamalthee. Un essai sur la transition écologique. #transition #ecologie #robhopkins #salondeprovence #essai #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #bookaddicts
Dans ma PAL des vacances, j'ai commencé par une valeur sûre, le dernier roman de Laure Manel : "L'ivresse des libellules" #roman #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #vacances
Sur la route des vacances, la pause lecture est proposée par l'exploitant autoroutier. #lecture #vacances #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
Ce vendredi, les nocturnes littéraires sont à Salon de Provence. L'occasion de rencontrer les amis du livre 😊 et de découvrir de nouveaux auteurs 📚 #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #bookblogger #booklover #instabook
Beaucoup de touristes se sont approvisionnés en livres lors de leur escale à Salon de Provence ces dernières semaines. Aussi j'ai remis de nombreux romans en circulation dans la boîte à lire installée sur la terrasse du restaurant La Table du Roy @mathiasperes . Bel été 🌴 et bonnes lectures 📚 #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #polar #thriller #instabook #bookstagram #boitealivres #boitealire #salondeprovence
Pierre Gaulon et Frédéric Ernotte se rencontrent enfin, à Salon de Provence, des mois après la sortie de leur roman "Comme des mouches", @editionslajouanie. Visite touristique et bières belges au programme d'une soirée sous le signe du livre et de l'humour 📚😄 #thriller #noir #lecture #roman #bookblogger #booklover #instabook #bookstagram #bouquinovore
%d blogueurs aiment cette page :