Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Brooklyn Paradis – Saison 1 L’intégrale

CV1_Brooklyn_Paradis_Saison1_Integrale_large« Michaël avait envie de zigouiller Dan, envie de lui faire avaler sa langue, de le saucissonner, de le farcir aux plombs comme une dinde de Thanksgiving et ensuite de le balancer dans l’East River, mais il savait que cela ne ferait pas revenir le canapé, alors il se retint. »

Je suis fan de la série Pulp des Éditions La Bourdonnaye. Quel que soit l’auteur, on y retrouve un plaisir de lecture incroyable lié au côté déjanté du genre.

Avec Brooklyn Paradis, j’avais en plus l’assurance d’aimer le style clair et original de Chris Simon. Mais quelle surprise ! L’auteur se dévoile dans un tout autre registre et brosse un portrait au vitriol d’une famille bourgeoise new-yorkaise. Sex, Drugs & Gang : tous les ingrédients sont réunis pour une aventure décapante qui ne laisse pas 2 secondes de répit au lecteur.

Chris Simon nous fait passer du canapé du psy (cf. Lacan et la boite de mouchoirs) à celui de la pègre américaine avec brio.

Attention : forte dépendance à la série dès les premiers chapitres !

Résumé :
Que veut-elle de plus, Courtney Burden, elle qui a déjà tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux enfants splendides, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre ? Alors on pose la question, que veut-elle de plus, cette femme qui nage en plein American dream ? Réponse : un canapé. Un canapé pourri. Et abandonné au bord d’une route paumée. A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, c’est juste une chineuse compulsive qui retape et revend à prix d’or des objets en fin de carrière auxquels elle redonne une nouvelle vie dans les superbes lofts de ses clients hipsters. Sauf que là, le canapé n’était pas vraiment abandonné. Et qu’il appartient à des gars pas très cool. Mais vraiment pas cool du tout. Et que ces gars pas cool vont essayer de récupérer leur bien. Et que Courtney, elle, risque fort de perdre tous les siens, de biens. Du paradis à l’enfer, finalement, il n’y a qu’un pas. Celui qui coûte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 20 juin 2015 par dans En numérique, Lecture, Série, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 302 autres abonnés

Articles les plus populaires

Salon Des Livres et Nous
Le secret des savonniers
Ma vie est tout à fait fascinante
Potiron, Potimarron, butternut et quelques racines
Ma boîte à lire au coeur de ma ville
Ateliers d’écriture
Carte postale littéraire #7 - Japon

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :