Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

L’Arche de Milàn

L'Arche de Milàn« Tout apparaissait clairement, sans aucune défaillance dans l’articulation ; et chacun des thèmes, toujours scandé dans la pensée accomplie du récitant agile ; s’étonnant, se recueillant, se déployant aux limites de l’insondable sonore, lorsque l’éventail démesuré du soufflet permute ses noirs mats et les grenats vifs de ses ouïes écarlates. Alors, la déferlante flamboyante d’un prélude de Bach, en son point culminant d’intensité, étreignit chacun de frissons souverains dans des sphères dermiques ignorées ; comme une étreinte rêvée que l’on n’espérait plus. »

L’Arche de Milàn n’est pas seulement un livre, c’est une symphonie slave aux accents méridionaux. Une histoire d’intégration, d’amitiés, d’amours, de passions. Tout au long des chapitres, Jacques Moscato dirige le récit avec sa baguette de chef d’orchestre. Il donne la parole à la banlieue au travers d’un enfant exceptionnellement doué pour la musique, mais aussi pour les relations humaines. Le monde des adultes et celui des enfants se complètent à merveille. Le silence souligne la profusion des notes, la joie comble les peines. Une ode à la vie qui estompe la maladie et la mort. Pas de destins tout tracés pour Milàn et Jalila, ils ont tout à inventer.

Ce roman est d’une exceptionnelle sensibilité, d’un optimiste sans égal, il touchera le lecteur en profondeur avec les nobles valeurs qui y sont développées.
Tout comme le musicologue Alessandro Baricco, Jacques Moscato signe une oeuvre narrative construite comme une partition. Brillant !
 

Résumé :
L’histoire de Milàn, c’est d’abord celle d’un gosse déraciné, échoué au milieu des « effacés des banlieues sensibles » d’une capitale occidentale. L’enfant est doué pour la musique, il parle peu mais il joue. Il joue d’un vieil accordéon rafistolé, il séduit, impressionne, trouve peu à peu sa place. Venue des « terres arides du haut atlas algérien », Jalila a déjà vécu bien des drames pour une enfant. Milàn et Jalila grandissent côte-à-côte, leurs destins à jamais liés.

Publicités

Un commentaire sur “L’Arche de Milàn

  1. Pingback: Jacques Moscato : l’interview de Bookeenstore – Ma Bibliothèque Bleue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 mai 2016 par dans En numérique, Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Dans le métro parisien #instabook  #bookstagram #bookaddict #lecture
%d blogueurs aiment cette page :