Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

EMORATA, pour quelques grammes de chair

« Ma nuit n’avait pas été des plus apaisantes. En dépit des heures de sommeil en retard, je n’avais pas réussi à fermer l’oeil avant deux heures du matin. Trop d’images chocs se répétaient devant mes yeux clos, trop d’informations recueillies en si peu de temps brouillaient les facultés de tri de mon cerveau, trop de questions sans réponse tournoyaient dans mon esprit. »

 

En septembre dernier, j’ai été sollicitée par Laure Lapegue, fondatrice de Booknseries.fr, pour faire partie du jury du 1er Prix du polar auto-édité. Au fil des mois, nous avons lu et débattu des livres en compétitions. Emorata est le roman qui a remporté toutes les adhésions et c’est avec un grand plaisir que j’ai pu rencontré l’auteur au Salon du Livre de Paris, lors de la très officielle remise des prix, avec The Book Edition.

C’est un vrai polar, bien rythmé, parfaitement documenté et se déroule en Provence, région que j’affectionne. Tous les ingrédients y sont pour que le lecteur ne décroche pas dès les premières pages.
Le droit et la justice sont des domaines que Nicolas Feuz fréquente au quotidien puisqu’il a été avocat, puis juge avant d’être procureur de la république. Cela n’enlève rien à son radieux sourire et sa constante bonne humeur lors de notre entrevue.
Un événement mémorable !

Résumé :
Après ILMORAN, l’avènement du guerrier, ILAYOK, le berceau de la folie, et ILPAYIANI, le crépuscule massaï, retrouvez la toute première enquête de Michaël Donner, dans ce prequel de la « trilogie massaï ». Encore jeune aspirant de l’ERAP, l’école de police, Donner se retrouve mêlé malgré lui à une sordide affaire d’assassinats, qui le mènera de la métropole horlogère de La Chaux-de-Fonds aux vastes étendues sauvages de la Camargue. Cette sombre expérience contribuera à forger son caractère et définira certaines lignes de son comportement en tant que futur inspecteur de la brigade des stupéfiants neuchâteloise.

Publicités

2 commentaires sur “EMORATA, pour quelques grammes de chair

  1. Pingback: Les Bouches – Ma Bibliothèque Bleue

  2. Pingback: Apéro-polar avec Nicolas Feuz | Ma Bibliothèque Bleue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 mars 2015 par dans Lecture, Polar, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :