Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

C’est la rentrée (littéraire)

P1240160Nous voici à quelques jours de la rentrée. Déjà !!! Oui, nos bambins vont reprendre le chemin de l’école et nous … Ben c’est notre rentrée littéraire ! Autant vous dire que cette année encore, les centaines de titres proposés rivalisent avec la liste des fournitures scolaire de la 6ème C du collège Jacques Prévert. De quoi y laisser vos deniers, mais aussi le moral. Oui, très sérieusement, les auteurs ont décidé qu’il n’y avait pas d’amour heureux, que les romans étaient forcément dramatiques et que les relations familiales ne pouvaient qu’être désespérantes.

 

Voici un bref inventaire (dans l’ordre alphabétique) :

A /

Olivier Adam. Ne cherchez pas la mer du nord ou les falaises bretonnes, c’est « Peine perdue ». Son nouveau roman se décline sur fond de Côte d’Azur, avec les ingrédients dramatiques qui ne vous laisseront pas en lisière de la solitude et du désespoir.

Extrait : « Il passera chez Marion et son connard de vendeur de bagnoles pour prendre Nino. Le petit adore passer du temps dans la caravane. Ils se paieront une pizza au camion pour le midi et après ça ils iront à Marineland. »

 

B /

Beigbeder. Une histoire d’amour, « Oona & Salinger » qui comme d’habitude ne dure pas…

Extrait : « Elle avait l’air d’une excentrique comme on en voit parfois dans les rues de New York, surtout depuis la démocratisation des barbituriques. »

Mystique et polémique ?

 

D /

Deville. Après son « Peste & Choléra » il y a deux ans, l’auteur déclame un « Viva » au pays des desperados avec des héros artistiques et politiques.

Extrait : « Condamné à mort, il a disparu, a souvent changé de nom, commencé à écrire des poèmes et des romans, à combattre la solitude par le crayon et à entasser les cahiers. »

 

F /

Foenkinos. Avec la délicatesse qu’on lui connaît, le séduisant David écrit en vers libre le destin tragique de « Charlotte ».

Extrait : « Un long couloir parcourt l’appartement.

Franziska s’y assoit souvent pour lire.

Aujourd’hui, elle referme son livre assez vite.

Prise d’un vertige, elle se dirige vers la salle de bains.

Et passe un peu d’eau sur son visage.

Quelques secondes lui suffisent pour comprendre. »

 

G / Grégoire Delacourt. Ne croyez pas qu’avec un titre comme « On ne voyait que le bonheur », vous allez pouvoir dresser une liste à faire pâlir d’envie votre meilleure amie.

Il s’agit d’une tragédie familiale, ni plus ni moins.

Extrait : « Nous n’étions pas une famille à câlins, nous n’avions pas les gestes caressants ni les mots tendres, dodus. Chez nous, les sentiments restaient à leur place ; à l’intérieur. »

 

J /

Serge Joncourt. Histoire sous haute tension pour « L’écrivain national ». Dans une petite ville du centre de la France, l’inquiétude et la peur se sont invitées …

Extrait : « La forêt, ici, ils en parlaient comme d’un littoral, une mer qui les encerclerait, une limite à partir de laquelle la terre s’arrêterait net pour laisser place à un élément autre, des milliers et des milliers d’hectares obscurs et vertigineux, un véritable océan vertical aux marées sournoises et aux tempêtes introverties. »

 

M /

Murakami. Après le succès mondial de « 1Q84 », l’auteur japonais revient avec un titre beaucoup plus long : « L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage ». Un roman qui n’est pas un long fleuve tranquille et où la nostalgie s’alourdit du poids des regrets.

Extrait : « Tel le héros biblique qui avait été avalé par une gigantesque baleine et qui survivait dans son ventre, Tsukuru était tombé dans l’estomac de la mort, un vide stagnant et obscur dans lequel il avait passé des jours sans date. »

 

N /

Nothomb. Amélie, toujours présente ! Avec « Pétronille », la dame au chapeau va encore intriguer son lectorat.

Extrait : « J’y puisais une jouissance de neige, j’aurais voulu pouvoir enfouir mon visage en ce trésor glacé. » 

Euh … comment dire ??? Champagne ! (oui, que ça nous donne au moins une raison de trinquer)

 

V /

David Vann. On a peur de rien en Alaska ! En effet, ce n’est pas 1, mais 2 livres qui nous attendent en septembre. Un roman « Goat Mountain » et un récit « Dernier jour sur terre ». Tragédies au bout du fusil. La chasse à l’homme est déclarée ouverte !

Extrait : « Les yeux entraînés à laisser s’effacer l’arrière-plan, les yeux entraînés à faire disparaître le monde et à ne laisser qu’une cible. À onze ans, je tirais avec cette carabine depuis déjà deux ans, à l’affût des cerfs d’aussi loin que remontaient mes souvenirs, mais cette chasse serait la première où je serais autorisé à tuer. »

 

Bonnes lectures !

 

Sabine Lauret

202424

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 24 août 2014 par dans Articles, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 012 autres abonnés

Publicités

Articles les plus populaires

Insta Livres

2 nouveaux marque-pages pour ma collection : merci Antoine ! #marquepage #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram
Quel bonheur de conseiller une lecture et d'avoir un retour si positif ensuite ! #bookstagram #instabook #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #polar #thriller
Couture et littérature : bravo @martinemoine de savoir si bien allier les deux 📚💙 #diyideas #couture #bookaddicts #bookstagram #instabook #lecture #livreaddict #bouquinovore
De retour du festival L'antre des livres... Encore de belles lectures en perspective ! #bookstagram #instabook #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #polar #thriller #litteraturejeunesse
Quand les auteurs de polars abattent leurs cartes... Jean-Pierre Cendron, Bernard Madonna, Bob Passion. Une rencontre interactive que j'ai eu le plaisir d'animer au festival L'antre des livres. #polar #lecture #instabook #bookstagram #bouquinovore
Lecture détente en ce jour férié. Dans Le 1 de cette semaine, éclairage de Christophe André, Flavien Blanchot, Hervé Clerc, Marion Dapsance, Yuval Noah Harari, Vahram Muratyan, Manon Paulic, Robert Solé sur la méditation. #zen #lire #lecture #bienetre #sagesse #meditation #developpementpersonnel #instabook #bookstagram #bookaddicts #bouquinovore
Marseille... Extrait du roman de Bob Passion : Le cavalier hilare. Éditions Vents d'ailleurs #marseille #marseillais #bouchesdurhone #lire #lecture #bookstagram #instabook #bookblogger #bouquin #bouquinovore
Blogueur ? Instagramer ? Booktuber ? Si vous ne connaissez pas encore TRANS, de Karine Carville, toute l’équipe de Mots et Cris vous propose de découvrir le premier épisode de la série. Pour cela, laissez vos coordonnées (nom, prénom, mail et réseaux sociaux) en message privé. #lecture #polar #serie #bookstagram #bouquinovore #bookaddict #bookblogger #booklover #kindle #trans #instabook #instablogger
Courrier du jour : "Le bouclier d'Orion" de Jean-Pierre Cendron-Éditions Élan Sud. #polar #lecture #instabook #bookstagram #bouquinovore #bookstagram
J'ai une nouvelle petite compagne de lecture 😉 Merci @martinemoine pour ce cadeau 🎁 #bleu #diy #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram
%d blogueurs aiment cette page :