Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Quand les lumières s’éteignent

« Les autres étaient comme lui : déprimés et désorientés, «victimes des circonstances extérieures». C’est le destin, pensaient-ils, notre destin, le destin de l’Allemagne.  Ce n’est qu’en de rares moments de lucidité effrayante qu’ils se posaient des questions, et de leurs réponses, tout dépendait. »

 

Ce texte édité en 1940 est bien plus qu’un roman. C’est un document exceptionnel écrit par la fille du célèbre Thomas Mann. Il met la lumière sur une dizaine de tranches de vies, juste avant la guerre, en Allemagne, dans un quotidien étroitement lié au nazisme. Il est industriel, prof, journaliste, médecin, pasteur, paysan, … Elle est secrétaire, mère de famille… Ils sont un couple d’amoureux … La vie pourrait être si simple, mais la propagande engendre la peur, la lâcheté ou la résistance.
Erika Mann précise que les crimes et les martyrs ne sont pas la règle, mais des exceptions, autant sous le Troisième Reich qu’ailleurs.
Les destins croisés de ces êtres « normaux » est décrit d’une manière très simple et lorsque le totalitarisme pointe son ombre, alors, les mots les plus justes plongent le lecteur dans l’effroi de la suggestion, du non-dit.

« Hormis la musique somnolente de la fontaine dans la cour, on n’entendit pas le moindre bruit, lorsque le professeur, dans une attitude de fierté, sortit de l’amphithéâtre. »

 

Un livre qui fait froid dans le dos, certes, mais indispensable au devoir de souvenir.

 

Résumé :
Dans ce document d’époque, unique en son genre, Erika Mann observe le destin des habitants d’une petite ville allemande, de l’arrivée au pouvoir de Hitler à la toute-puissance du régime nazi. En dix nouvelles entrelacées, toutes basées sur des faits réels, se dresse le tableau d’une société confrontée à la terreur, à la dénonciation et à l’antisémitisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 17 novembre 2012 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Raisons Obscures
Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent
Lettre au père Noël
Sur les chemins de Compostelle - La bible de l'apprenti pèlerin
Maman a tort

Insta Livres

📚🍫 J'ai reçu ma commande @lechocolatdepoche ! Est-ce qu'elle n'est pas craquante cette boite-livre ? Je partage avec vous la photo, mais pas les chocolats qui sont à l'intérieur 🍫🍫🍫
Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
%d blogueurs aiment cette page :