Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

L’avocat, le nain et la princesse masquée

L'avocat, le nain et la princesse masquée, Paul Colize« Même si mes déductions me paraissaient logiques, je ne voyais pas où elles me menaient. J’étais certain d’avoir intercepté des pièces du puzzle, mais je ne parvenais pas à les assembler. »

Attention, ce Colize là n’est pas comme les autres !
Certes, comme à son habitude, l’auteur régale le lecteur avec une intrigue bien ficelée et une écriture rythmée et sans artifices. Mais l’histoire est bien plus légère que Back up ou Un long moment de silence.
C’est une comédie policière agréable comme un bon Nestor Burma. L’exotisme en plus ! Car Paul Colize nous fait voyager de la Belgique à l’Afrique du Sud, en passant par la France et le Maghreb.
L’auteur nous offre une galerie de personnages à la limite de la caricature, il y ajoute de l’humour en faisant des clins d’oeil à ses collègues de plume (Maxime Gillio, Marc Levy, … 🙂 ).

Bref, ce roman est un divertissement très agréable qu’on referme le sourire aux lèvres, satisfait, avec l’envie de lire un nouveau Colize très bientôt.

 

Résumé :
Hugues Tonnon est un avocat respecté du Barreau bruxellois, spécialisé dans les divorces, les séparations douloureuses et les couples qui s’entretuent.
C’est donc naturellement à lui que s’adresse Nolwenn Blackwell, le flamboyant top model belge qui a jeté son dévolu sur Amaury Lapierre, un capitaine d’entreprise de trente ans son aîné qui lui arrive au menton.
Alors qu’un fastueux mariage se profilait, le riche héritier a été paparazzé dans les bras d’une stripteaseuse, au bord de la piscine d’une villa tropézienne.
Hugues Tonnon s’engage à défendre le célèbre mannequin, dîne en sa compagnie et la raccompagne chez elle pour sceller leur accord.
Au petit matin, il se réveille chez lui, la police à sa porte. Nolwenn Blackwell a été assassinée, il est le dernier à l’avoir vu vivante et ne se souvient de rien.

Un commentaire sur “L’avocat, le nain et la princesse masquée

  1. Pingback: Concerto pour 4 mains – Paul Colize | Ma Bibliothèque Bleue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 9 août 2015 par dans Lecture, Polar, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 273 autres abonnés

Articles les plus populaires

L'ivresse des libellules
Sans pitié ni remords
J'ai peur pour ma maman
La femme à la cravate noire
Le bleu selon Élias Jabre
Le piano oriental
Sur la route de ses rêves
Ma boîte à lire au coeur de ma ville

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :