Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La mort en rouge

« Cette histoire, je ne sais pas pourquoi, mais j’y croyais dur comme fer. Alors, lorsque j’ai croisé la fille sur le bord de la route, c’est comme si l’enfer s’était ouvert sous mes pieds. J’ai eu le souffle coupé, une sueur froide m’est remontée des omoplates jusque dans mon cerveau, mes mains sont devenues moites, et mon cœur s’est arrêté. »

 

Impossible de lâcher ce roman dès que commencé. Pourtant, avec un titre aussi « banal », on pourrait s’attendre à un thriller comme tant d’autres. Il n’en est rien. Le jeune auteur embarque le lecteur dans une enquête qui va devoir prendre en compte l’histoire, la guerre, mais où on va aussi retrouver une sombre vengeance, des secrets de famille bien gardés et … une malédiction ? J’ai déjà peur d’en avoir trop dit …

Dans un style fluide et efficace, sans grandes envolées littéraires, Pierre Gaulon maîtrise totalement son suspens et nous piège en beauté là où l’on pensait savoir démêler le vrai du faux.

Si, comme moi, vous connaissez Neuilly-en-Thelle (dans l’Oise), laissez-vous tenter par ce livre qui vous dévoilera des secrets d’histoire insoupçonnés.

ATTENTION : risque de nuits blanches avec La mort en rouge.
 

Résumé :
Des coups frappés à la porte, comme autant d’appels au secours. A travers le judas, Clément Danver a juste le temps d’apercevoir un homme se jeter du haut de cinq étages. Selon toute vraisemblance, l’homme s’est suicidé. Sauf que, Clément a cru voir, un instant, une autre silhouette. Une femme spectrale à la chevelure maculée de sang. Sans doute a-t-il rêvé ? Mais le policier envoyé sur les lieux a lui aussi des doutes sur le suicide. D’autant que la mystérieuse « fille aux cheveux rouges » semble bien réelle. Elle laisse même des cadavres partout où elle passe ? De sombres secrets enfouis depuis la Seconde
guerre mondiale ne tardent pas à ressurgir. Pour certains, la vengeance est vraiment un plat qui se mange froid.

Pierre Gaulon est membre des Plumes et Ecrivains du Pays Salonais

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 29 juillet 2013 par dans Lecture, Polar, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Des étoiles pour cette nuit
Sur la route de ses rêves
Mémé goes to Hollywood
Brille, tant que tu vis !
Noël et préjugés
The suicide book
Le vieux qui déjeunait seul
La volonté ...

Insta Livres

Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
%d blogueurs aiment cette page :