Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

On dirait nous

on dirait nous  « Mon bilan était aussi nul que mes objectifs. Aucune guerre à gagner, aucune langue à défendre, aucune quête personnelle qui s’incarne dans la femme que j’aime. Rien que des sentiments tout juste bons à se raccorder aux passions des autres. Et la paternité, le cas échéant, s’inscrirait dans le même cadre. Quoi qu’en dise Soline, je ne serais qu’un trait d’union mis devant le fait accompli. Une courroie de transmission entre une Indienne incinérée et un bébé de Montmartre. »

J’aime lire les romans de Didier van Cauwelaert. On est toujours sûr d’y trouver de l’humour, de la dérision, une part de fantastique, un soupçon de rêve, de grands sentiments. Bref, en général, c’est un excellent moment à passer.
Pas de surprise avec ce nouveau titre qui, dès sa couverture, donne le ton. Un couple d’inséparables …
Avec des mots justes, l’auteur nous parle d’amour. Celui qui rime avec toujours. Un amour fou. Au-delà de la vie même !
On rit, on pleure. La comédie du bonheur cache bien évidement quelques épines derrière la beauté du bouquet qui est présenté au lecteur dès les premières pages. C’est ce qui fait le charme de l’histoire.

Avec un sujet pourtant maintes fois traité, Didier van Cauwelaert réinvente le genre et pulvérise les clichés. On dirait nous est un magnifique roman, doté d’une bande-son incroyable, qui donne envie de vivre et d’aimer. A jamais !

 

Lire un extrait

 

Résumé :
Soline est une jeune violoncelliste, Illan un brillant glandeur au potentiel en sommeil. En dehors de leur amour, rien ne va plus dans leur vie… jusqu’au jour où un vieux couple attachant leur propose une existence de rêve. Mais qu’attendent-ils en échange ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mai 2016 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :