Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Comment les hommes trouvèrent leurs racines

« Quand les hommes se taisaient, au moment où ils s’endormaient et au moment où ils se réveillaient, ils entendaient tout juste l’écorce craquer sous le soleil (…) »

De retour de Nouméa, mon amie Florence m’a offert un petit livre bleu comme l’océan … et ma bibliothèque !
Christine Cho offre au lecteur un conte magnifiquement illustré et où la mise en page semble être emportée par ce vent qui balaie les hommes.

Un conte initiatique absolument délicieux.

Résumé :
En ce temps- là, les hommes étaient peu nombreux sur la terre. Peu nombreux et légers. Très légers. Ils s’envolaient au moindre souffle d’air. Ils n’avaient pas d’ailes comme les oiseaux, non, ils marchaient sur la terre ferme et quand le vent se levait, il les emportait un peu plus loin.

Un commentaire sur “Comment les hommes trouvèrent leurs racines

  1. christinecho
    5 mai 2014

    Découvert aujourd'hui… un grand merci. Et à Florence aussi la passeuse de livres.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 27 juillet 2013 par dans Contes et légendes, Lecture, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 302 autres abonnés

Articles les plus populaires

La chronique de Sabine #30
La chronique de Sabine #31
Journées européennes du patrimoine 2020
Quelques artistes et Gens de lettres
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une
Ma boîte à lire au coeur de ma ville
"Les visages écrasés" de Marin Ledun adapté au cinéma
N'espérez pas vous débarrasser des livres

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :