Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

A l’ombre de l’oubli

« J’ai senti le silence s’installer en moi. Je me suis mise à tanguer comme si j’allais m’effondrer puis mes bottes se sont enfoncées dans le sable et mon mal de mer s’est transformé en autre chose. Dans la nuit, à genoux sur la dune, j’ai vomi cette amitié qui n’en était pas une. »

 

Le roman de Mireille Disdero n’est pas seulement un roman jeunesse. Il peut être lu dès 13 ans et jusque pas d’âge.

Violette est une jeune fille intelligente, qui travaille sérieusement au lycée, elle a toute la confiance de ses parents. Elle tient un blog et un forum sur l’écriture. Littéraire, elle l’est. Pourtant, lorsqu’un événement survient et la traumatise, elle n’arrive plus à communiquer.
A cette période de la vie où l’amitié compte plus que tout, Arnaud et Lili vont se révéler au cœur de Violette. Bien plus encore, c’est l’amour qui va pousser la jeune héroïne à affronter les terreurs liées au viol.

Avec des mots simples et justes, une approche sensible, l’auteur aborde un sujet grave et délicat.
Les sentiments sont habillement traduits, sans jamais agresser le lecteur.

C’est un roman à mettre entre les mains de toutes les jeunes filles (femmes), car on oublie facilement que les dangers sont bien souvent là où on ne les attend pas.
« À l’ombre de l’oubli » a été sélectionné pour le Prix NRP 2014 de la revue des professeurs de Lettres, le Prix Intercollèges 2014, le concours FOLITUDE (Guadeloupe) 2015 (lycées), la sélection jeunesse officielle 2015 du Salon du livre du Grand Narbonne. 
Coup de Coeur de La Joie par les livres (BNF)
Résumé :
Violette et Arnaud, 17 ans, font les quatre cents coups ensemble depuis le collège. Jusque là, ils étaient de simples amis. Mais pour Arnaud, c’est sûr : ils sont faits l’un pour l’autre.
Tout va bien jusqu’à ce qu’un nouveau venu s’inscrive sur Pentouch, le site de littérature que
fréquente Violette : un certain « Ahriman ». Arnaud le déteste. Pour lui, Ahriman est un mythomane, bien trop âgé pour discuter en ligne avec des lycéens. Quant à Violette, elle est touchée par les éloges d’Ahriman sur ses poèmes.
Un jour, Violette se rend seule à une soirée organisée par Pentouch.
Et à son retour… c’est le trou noir.
C’est comme si elle avait relégué les événements de la fête dans une « chambre froide » verrouillée au fin fond de son cerveau.
Peu à peu, grâce à la patience et à l’amour d’Arnaud, les souvenirs de Violette vont remonter à la surface et la confronter à la terrible vérité. Alors, seulement, Violette pourra redevenir elle-même.

Mireille Disdero est membre des Plumes et Ecrivains du Pays Salonais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 avril 2013 par dans Lecture, Littérature jeunesse, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Nouveau Bussi : suis fan 📚💙 #lecture #roman #michelbussi #bookaddict #bookstagram #instabook #kindle #numerique #ebook
%d blogueurs aiment cette page :