Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La délicatesse

« Il faudrait penser à tous ces destins qui échouent sur les rivages de leur possibilité. »

 

Ce livre a été présenté au dernier Apérilivre auquel j’ai assisté et je dois bien dire que je suis tombée immédiatement sous son charme.

J’ai envie de dire ♪ c’est un beau roman, c’est une belle histoire ♫ , mais c’est bien plus que ça. L’auteur exprime la rencontre, l’amour, la mort avec des mots et des phrases pleines de pudeur, une subtilité discrète, des sentiments parfois presque naïfs.

« Il avait envie de partir pour une destination inconnue. Rien n’était tragique. Il savait qu’il existait des navettes entre l’Ile de la souffrance, celle de l’oubli, et celle, plus lointaine encore, de l’espoir. »

 

Un auteur que je découvre mais qui signe avec ce titre son 8ème roman.

Dire que j’ai aimé La Délicatesse serait bien en dessous du sentiment de bonheur que l’on peut ressentir à la lecture de ce récit sans pathos et qui mêle humour et dérision sous un format original. On rit, on pleure, on chante (oui ! c’est à découvrir ! ). David Foenkinos sait trouver le détail qui touche le lecteur en plein cœur !

Si vous ne devez lire qu’un seul roman cet été, celui-ci me semble INDISPENSABLE !

Prix Conversation, Prix des Dunes, Prix du 7ème art, Prix Gaël Club, Prix littéraire des lycéens du Liban, Prix des Lecteurs du Télégramme, Prix Jean-Pierre Coudurier, Prix An Avel (dans le vent), Prix Orange du livre, Prix Harmonia

Résumé :
Il passait par là, elle l’avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C’est l’histoire d’une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 29 juin 2011 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 307 autres abonnés

Articles les plus populaires

Le Petit Prince
Des étoiles pour cette nuit
Raisons Obscures
I invade you
Florence Medina sous le feu des questions
Le vieux qui déjeunait seul
Le piano oriental
La chambre de verre

Insta Livres

Je termine "La vengeance m'appartient", le dernier roman de Marie Ndiaye avec des sentiments ambivalents.
"Bed bug", de Katherine Pancol, se déroule entre Paris et New York. Rose est une jeune scientifique qui ne parvient pas à mener à bien une relation amoureuse, alors que son travail de recherche lui apporte pleine satisfaction. On apprend au fil des pages les traumatismes trans-générationels qui marquent à tout jamais...
Le roman graphique "Anaïs Nin, Sur la mer des mensonges" est signé Léonie Bischoff.
Je termine la lecture de "Blue Baby", de John-Erich Nielsen. Cet ancien officier saint-cyrien, cavalier formé à Saumur, est un auteur que je connais bien depuis une quinzaine d'années. Son dernier roman est très différent des précédents, et même si j'ai aimé l'histoire en général, je n'ai pas adhéré au récit des combats de la Seconde Guerre mondiale, entre cavaliers français et allemands.
Ma lecture du moment ? Le tome 3 des aventures de Justan Lockholmes. Il sortira chez @betapublisher dans quelques mois. C'est donc un privilège et une grande marque de confiance que m'accorde @c.d.darlington.
Féminin sauvage et Slowlife au fil des saisons - Hiver est une invitation à ralentir, au cœur de l'hiver, prendre soin de soi, vivre l'instant et profiter de la saison.
Le roman de Monica Sabolo est un récit envoûtant. L'histoire d'une jeune fille, vivant dans une réserve, que l'on devine amérindienne. Derrière ses allures d'éden, l'endroit se révèle être au quotidien un lieu de misère et le théâtre de violences. J'ai été captivée par l'ambiance étrange et dramatique de ce livre qui met la nature au cœur de l'intrigue.
Du bleu et du positif 💙 merci ma Gi 📘
%d blogueurs aiment cette page :