Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Malavita

Malavita commence comme une comédie humaine avec des personnages profonds, attachants. Et au moment où l’on s’y attend le moins, un improbable concours de circonstances fait basculer l’histoire vers un règlement de compte mafieux, sanglant comme Pulp fiction.
Un roman difficilement classable, plein d’humour (noir), très divertissant jusqu’au moment où tout bascule … Dommage.

Résumé :
Une famille d’Américains s’installe à Cholong-sur-Avre, en Normandie. Fred, le père, se prétend écrivain et prépare un livre sur le Débarquement. Maggie, la mère, est bénévole dans une association caritative et se surpasse dans la préparation des barbecues. Belle, la fille, fait honneur à son prénom. Warren enfin a su se rendre indispensable pour tout et auprès de tous. Une famille apparemment comme les autres, en somme.

Publicités

Un commentaire sur “Malavita

  1. juliebermond
    25 août 2009

    POur paraphraser Rostand… c'est un peu faible, jeune fille… Ce roman est un pur régal caractéristique des qualités de scénariste génial, de maitre du style, … bref, de l »écrivain de noir inimitable qu'est Benacquista…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 octobre 2008 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :