Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

The suicide book

« On n’étudie pas les morts naturelles comme on étudie les morts volontaires, reprit HP, coupant Maryline dans ses pensées. Au moyen-âge et jusqu’à la renaissance, le suicide était considéré comme une insulte à Dieu. On croyait que les « suicidés » seraient lourdement punis dans l’au-delà, lors du jugement dernier, mais qu’il fallait également punir leur corps en les suppliciant. »

 

Ne vous fiez pas au titre du livre, The suicide book est un thriller !

Pierre Gaulon a développé une histoire basée sur la perception du suicide à travers le temps.  Grâce à une large documentation, il renseigne le lecteur sur les aspects religieux, psychologiques et sociologiques de l’acte.

Avec son enquêtrice Maryline, qui m’a fait pensé par moment à la célèbre Lisbeth Salander de Stieg Larsson, l’auteur captive dès les premières pages et nous embarque dans un monde bien sombre où la lecture pourrait entrainer la mort … De quoi vous faire froid dans le dos !

Normal ? Paranormal ? Les personnages sont bien travaillés, l’écriture est fluide, le récit sans temps mort, le dénouement sans réel surprise, mais les destins sont bien souvent tout tracés.

Oserez-vous le lire ?
J’ai relevé le défi et je suis toujours vivante 🙂

 

 

Résumé :
Deux suicides. Violents. Une vieille femme retrouvée les poignets entaillés dans son salon. Un officier de police qui se tire froidement une balle dans la tête. Pour Grand-Mare, bourgade habituellement sans histoires, le compte est lourd et attire les curieux. Maryline Jane, journaliste spécialisée dans les faits divers étranges fait partie de ceux-ci. Mais l’enquête s’avère délicate et les langues difficiles à délier. Le hameau est imprégné de croyance populaire et le suicide reste un sujet tabou, même chez les jeunes générations. En apparence, les victimes n’avaient pas de lien entre elles. Mais pourquoi possédaient-elles dans leur bibliographie cet e-book au titre si singulier ? Et pourquoi la journaliste éprouve-t-elle tant de peur à ouvrir le fichier numérique ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 9 décembre 2019 par dans Lecture, PEPS, Suspens / Thriller, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 269 autres abonnés

Articles les plus populaires

Bleue
Lecture confinée #3
Comment trouver la femme idéale - Le Théorème du homard
Extrait des "mamelles de Tirésias"
Une année avec Sarah Kay
S'organiser avec un Bullet Journal
I invade you
Suzanne aux oiseaux

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :