Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

L’oiseau facteur

« Ces nuisibles, voilà qu’ils me somment de remiser ma seule richesse, mon savoir, mes nuits d’étude et l’apprentissage de la vie dans le remugle de la tripe pourrie ! Putaindedieu, qu’il serait juste qu’on parte tous de rien, sans héritage, orphelins, et qu’on ne perde jamais de vue le trou d’où l’on vient et celui où l’on va ! »

L’oiseau facteur est le troisième volume d’une série que signe Bernard Madonna. Sans avoir lu les précédents, je me suis laissée happer par l’histoire, une enquête menée par un couple original : inspecteur et légiste.

Entre Provence et Cévennes, l’auteur pose l’intrigue, la découpe en courts chapitres et propose au lecteur un récit nerveux, sans temps mort. Ses personnages parlent avec une verve convaincante, les dialogues sont pertinents et intelligents. L’humour n’est jamais très loin, sans que cela porte préjudice au trouble d’une situation ou à l’effervescence des sentiments.

Une belle découverte qu’il va maintenant falloir compléter avec Faraman et Maria Quèè.

Résumé :
Quand un homme aussi important que le président se tue dans l’accident de sa Chrysler et que le guidon de son vélo s’enfonce dans son crâne, cela n’étonne personne. Quand le susdit cycliste du dimanche s’avère chargé comme une mule au point de péter les plombs et d’en perdre le contrôle de la fameuse Chrysler, cela ne pose de question à personne. De son vivant et de sa mort il ne faut pas se poser de question sur le président Bressan. Seul Hublot s’interroge. Pléthore de mots pour faire le silence, tel serait le résultat de son enquête, langage menteur qui fait de crevures des héros, qui recouvre les morts d’un voile abject que les dernières forces de l’inspecteur vont soulever, laissant s’échapper les mouches…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 23 mai 2019 par dans Lecture, Polar, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Des étoiles pour cette nuit
Sur la route de ses rêves
Mémé goes to Hollywood
Brille, tant que tu vis !
Noël et préjugés
Le vieux qui déjeunait seul
La volonté ...
Le petit mouton qui allait à l'école des loups

Insta Livres

Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
%d blogueurs aiment cette page :