Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Quelque chose d’absent qui me tourmente

« Cette photo, Avait-il dit en désignant le cliché en noir et blanc à moitié dissimulé sous les mains de Nathalie, avait été trouvée dans les caves du centre de détention où avait été emprisonnée Carmen, le D2, comme l’appelait les militaires, qui était resté tristement célèbre dans toute la province. Ils photographiaient tous les détenus et, par un coup de chance, quand la junte était tombée, un de leurs amis avait retrouvé dans une des caves des boîtes de négatifs que les militaires avaient oublié de détruire. Grâce à cette erreur, ils avaient pu identifier un certain nombre de prisonniers … »

 

Beau, noir et vertigineux, ce sont les mots qui qualifient certainement le mieux le dernier roman de Jean-Pierre Cendron.
Plusieurs histoires se cachent derrière le titre évocateur : Quelque chose d’absent qui me tourmente.
Il y a tout d’abord Nathalie, qui a perdu les hommes qu’elle a profondément aimé : son frère, puis son mari. Il y l’ami de toujours, Hippolyte, et ses vieux démons. Sans oublier la mystérieuse et jeune argentine Flor. Quant à Julien, c’est le grand absent, l’homme de la tourmente.
L’auteur a choisi de plonger ses personnages dans une guerre dont personne ne parle : l’Algérie, chapitre honteux de l’histoire de France. Mais quel lien avec la dictature argentine, une des plus violentes d’Amérique latine ?

Grâce à la plume habille de Jean-Pierre Cendron, le lecteur découvre la perversité de tout un pan de l’Histoire contemporaine. C’est certainement un choix audacieux qu’ont pris les éditions Elan Sud de publier un thriller historique qui pourrait trouver écho dans une actualité encore récente (*). Mais c’est un pari réussi pour l’auteur de captiver le lecteur grâce à une analyse fine et sans longueur de la psychologie des protagonistes et des événements.

Un livre intense et marquant !

 

Lisez les premières pages du roman

 

Résumé :
1962, l’armée annonce la mort de Julien dans les derniers jours de la guerre d’Algérie.
Quarante ans plus tard, à Grambois, sa sœur Nathalie reçoit un appel téléphonique : « Vous direz à votre frère… »
Dans un cabaret d’Aix-en-Provence, une jeune étudiante venue d’Argentine pose sa voix sur les notes d’un bandonéon, en attendant l’arrivée de Carmen et de son mari qui pistent des fugitifs.
Nathalie, avec l’aide de son ami Hippolyte, tente de relier les fils de ces événements et d’éclaircir le passé.

 

(*) Le Monde – article du 30/11/2017 : Perpétuité pour des crimes commis sous la dictature en Argentine

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mars 2018 par dans Lecture, Suspens / Thriller, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 136 autres abonnés

Publicités

Articles les plus populaires

Insta Livres

Nouvelle lecture : "Surface", d'Olivier Norek. #lire #lecture #polar #thriller #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
4ème roman de la semaine : "La part de l'ombre", de Laurel Geiss. Dévoré en moins de 24h 👍📚 #polar #lecture #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
Ma PAL des vacances 📚 #lecture #roman #essai #magazine #cahierdevacances #bookstagram #instabook #bookblogger #bouquinovore
Nouvelle lecture : "Les nouveaux mondes" de Frédéric Barrès - éditions @labouinotte #roman #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #bookaddicts #bookblogger
Nouvelle lecture : "On peut le faire" de Bruno Montel, @editionsamalthee. Un essai sur la transition écologique. #transition #ecologie #robhopkins #salondeprovence #essai #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #bookaddicts
Dans ma PAL des vacances, j'ai commencé par une valeur sûre, le dernier roman de Laure Manel : "L'ivresse des libellules" #roman #lecture #livreaddict #bouquinovore #instabook #bookstagram #vacances
Sur la route des vacances, la pause lecture est proposée par l'exploitant autoroutier. #lecture #vacances #instabook #bookstagram #bouquinovore #booklover #bookblogger
Ce vendredi, les nocturnes littéraires sont à Salon de Provence. L'occasion de rencontrer les amis du livre 😊 et de découvrir de nouveaux auteurs 📚 #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #bookblogger #booklover #instabook
Beaucoup de touristes se sont approvisionnés en livres lors de leur escale à Salon de Provence ces dernières semaines. Aussi j'ai remis de nombreux romans en circulation dans la boîte à lire installée sur la terrasse du restaurant La Table du Roy @mathiasperes . Bel été 🌴 et bonnes lectures 📚 #lecture #livreaddict #bouquinovore #roman #polar #thriller #instabook #bookstagram #boitealivres #boitealire #salondeprovence
Pierre Gaulon et Frédéric Ernotte se rencontrent enfin, à Salon de Provence, des mois après la sortie de leur roman "Comme des mouches", @editionslajouanie. Visite touristique et bières belges au programme d'une soirée sous le signe du livre et de l'humour 📚😄 #thriller #noir #lecture #roman #bookblogger #booklover #instabook #bookstagram #bouquinovore
%d blogueurs aiment cette page :