Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Meurtres en haut lieu

« Lâché par ses bailleurs de fonds, le pays était en effet exsangue depuis plusieurs mois, et l’État Providence se gangrenait de plus en plus dans un désordre social qui le débordait complètement. Anesthésiée et perdue, la France explosait en communautés déracinées. Et cela, en même temps qu’elle entrait dans la réalité planétaire comme un astéroïde pénètre dans l’atmosphère. Entre solitudes morales, matérielle et intellectuelle, plus aucun ancrage ne semblait possible. Dans ce contexte, la psychose collective pouvant naître d’une prophétie meurtrière s’avérait parfaite pour divertir une nation au bord de l’embrasement.  »

 

Je dois vous prévenir, avec Meurtres en haut lieu, Hubert Letiers prend en otage le lecteur pour le libérer qu’une fois la dernière page tournée.

Dans ce polar intelligent et complexe, l’auteur mêle habillement cybercriminalité, corruption et personnalités d’influences. Ce qui est effrayant, c’est que le récit colle avec notre actualité, rendant les faits bien trop plausibles. Réseaux sociaux, intelligence artificielle, manipulations informatiques sont autant de sujets qui vous feront frémir de peur. Qui contrôle quoi ? Et comment ?

L’écriture d’Hubert Letiers oscille entre thriller, roman d’espionnage et peut-être même d’anticipation … Le vocabulaire est riche, technique, parfois même journalistique. C’est captivant dans un premier temps, mais j’avoue que j’ai l’ai trouvé parfois un tantinet trop pointu. Dommage, car très franchement, le texte mérite toute l’attention d’un lecteur curieux et exigeant.

A découvrir sans tarder !

 

 

Résumé :
Quelques mois avant les élections présidentielles, un étrange manuscrit signé « EOS » est envoyé aux éditions Galfon. L’assassinat de 32 hommes de pouvoir y est méthodiquement décrit. Rien d’alarmant, jusqu’au jour où la fiction devient prophétie avec le meurtre réel des premiers personnages du roman.
Commence alors pour le commandant Mattéo Azani une course contre la mort dans l’arène d’une classe dirigeante corrompue. Comment épargner les probables futures cibles d’un justicier 3.0 résolu à faire lui-même le ménage ? Mais surtout, comment lutter contre un « Big Brother nouvelle génération » qui anticipe dans la seconde le moindre mouvement ou la moindre pensée, et parvient à tout contrôler à distance ? Cela devient pourtant urgent, car il se pourrait bien que la tête de Mattéo Azani soit également mise à prix…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 commentaires sur “Meurtres en haut lieu

  1. Pingback: Ma Bibliothèque Bleue : un polar intelligent et complexe - ReadMyBook

  2. anaverbaniablog
    4 août 2017

    J’aime beaucoup l’idée de l’auteur qui prend son lecteur en otage. 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 4 août 2017 par dans En numérique, Lecture, Polar, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Des étoiles pour cette nuit
Sur la route de ses rêves
Mémé goes to Hollywood
Brille, tant que tu vis !
Noël et préjugés
Le vieux qui déjeunait seul
La volonté ...
Le petit mouton qui allait à l'école des loups

Insta Livres

Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
%d blogueurs aiment cette page :