Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La délicatesse du homard

« À ce moment-là, elle a fait une pause, comme pour achever l’introduction de son propos. Je l’écoutais sans oser rien dire, de peur d’interrompre son élan. Par mon regard, j’essayais de lui transmettre des encouragements. Je me doutais que le pire restait à dire. »

 

Après un succès considérable en autoédition, Laure Manel vient rejoindre l’écurie Michel Lafon avec son titre « La délicatesse du homard » qui sortira en librairie le 18 mai. Je suis très heureuse pour elle, car son texte le mérite réellement.

Ce récit à deux voix captive dès les premières pages.
Elsa et François nous racontent avec sensibilité leurs faiblesses et leurs forces, leur coeur cabossé, leurs peurs et leurs espoirs. Des personnages si crédibles qu’on aurait presque envie de leur mettre un coup de pied au derrière quand ça ne va pas, ou alors de les serrer dans nos bras pour les réconforter !
L’auteur réussit à faire progresser l’histoire tout en douceur, semant quelques révélations ici et là. Elle dissèque les sentiments et offre au lecteur une belle palette d’émotions.

C’est un roman feel-good qui pourrait bien être votre coup de coeur ❤ de l’été !

 

Résumé :
François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

Publicités

2 commentaires sur “La délicatesse du homard

  1. monrevedete
    17 mai 2017

    Je suis tout à fait d’accord, c’est une lecture très agréable, avec laquelle on passe un très bon moment 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Fragment narratif | Ma Bibliothèque Bleue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 mai 2017 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Un beau livre, l'écriture de Paul Auster, une histoire : celle de sa machine à écrire ! 
#lecture #paulauster #ecriture #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :