Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

C’est moi, Dieu…

« Si tout le monde était convaincu de mon existence, je n’aurais plus qu’à prendre ma retraite. »

 

Avec ses 33 versets plus cathodiques qu’orthodoxe, Dominique Pipon se joue de tout et de tous.

Ce roman d’humour sans concession blasphème à tour de bras pour régaler les âmes non sensibles.

Inclassable et terriblement drôle !
Lire un extrait
Résumé :
Avec « C’est moi, Dieu… », on entre dans la catégorie des romans évangélisateurs. Mais la parole divine y est portée sur un ton peu orthodoxe, décalé, résolument humoristique. Les âmes sensibles qui s’interdisent de rire aux offices religieux s’en formaliseront un peu. Les malicieux percevront dans ces trente-trois versets, une pointe de taquinerie blasphématoire. Mais les croyants amateurs de bons mots y verront sans doute l’inspiration du Saint- Esprit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 janvier 2015 par dans Inclassable, Lecture, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Courrier du jour #rentreelitteraire #albinmichel 
#roman #lecture #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :