Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Haïku

Eric Calatraba« Il pencha sa tête d’un côté, puis de l’autre pour assouplir sa nuque. Dans son dos, les muscles ondulèrent sous le tatouage, et il afficha un sourire carnassier. Il tenait sa vengeance. Elle serait spectaculaire et connue de tous. La police, comme toujours, arriverait trop tard. Il décida encore une fois de jouer, et composa un haïku. »

 

Après son succès numérique, on retrouve Eric Calatraba en format papier.

Sur fond d’opéra, l’auteur réussit une brillante confrontation entre le code des samouraïs et le code de procédure pénale, portant l’angoisse jusqu’au haïku final.  Le tout à 200 à l’heure, comme nos chevaliers des temps modernes sur leur cheval d’acier. Mais comme ce ne sont que des hommes, par moment le cœur fléchit et on savoure la douce romance en filigrane.

Avec des mots courts, des phrases directes, l’auteur happe le lecteur et impose son style.

Bluffant !
Résumé :
Raphaël et Ivan sont tous deux amateurs de amateurs d’opéra et de grosses cylindrées, experts en arts martiaux. Le premier est flic, le second nez en parfumerie. Il n’y avait aucune raison que leurs chemins se croisent, jusqu’à l’avènement d’une série de meurtres ponctués de mystérieux haïkus …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 novembre 2014 par dans Lecture, Polar, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :