Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Tout sera oublié

« Qu’est-ce qu’un monument ? C’est un bâtiment en soi inutile. Un musée
sans musée. Un genre de croix. Une mosquée sans fidèles, une église sans
Dieu. Un symbole. Une présence de ce qui n’est plus. »

 

Ce roman graphique est surprenant.
Avec des mots simples, des phrases courtes, Mathias Enard souligne la difficulté de rapporter un événement douloureux.
Pierre Marquès signe des photos retravaillées à la gouache de Sarajevo et de Belgrade révélant les stigmates de la guerre.

« Les camps font d’immenses musées du vide, de la solitude et de l’oubli. »

 

Un livre lourd, un hommage à la mémoire.

 

Résumé :
L’été 1991, les Serbes, les Bosniaques, les Croates commencent à se foutre sur la gueule et vingt ans plus tard on me demande d’imaginer un monument qui ne soit ni serbe ni bosniaque ni croate pour cette guerre oubliée plus que terminée.
Seul un artiste international comme vous peut dessiner quelque chose d’intéressant, on m a dit. Quelque chose qui ne soit pas partisan, on m’a dit. Qui prenne en compte les souffrances de tous les camps, on m’a dit. Drôle d’idée qu un monument à la souffrance, j’ai pensé, Pierre Marquès.
C’est alors que commence pour les auteurs une traversée des ruines de cette guerre balkanique, pour qui « les souvenirs, les traces, les marques sur les façades, sur les visages, le passé devient la seule façon de voir le présent. » Un roman graphique, premier d une longue série.
Pierre Marquès, dit Mathias Énard, reprend et transforme les grandes problématiques de l’art contemporain, donnant ainsi une signification profonde et engagée à un médium que certains croyaient en danger d’extinction : la peinture.

 

2 commentaires sur “Tout sera oublié

  1. Elisa
    10 novembre 2015

    Une chronique qui donne envie d’aller feuilleter ce vide. Et qu’as-tu pensé de ce voyage ? Je crains un texte obscur et difficile d’accès…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 12 juillet 2013 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Murmurer à l'oreille des femmes
Au nom de quoi
Suzanne aux oiseaux
La petite marchande de mots
On peut le faire - Et si la transition en mouvement, c'était vous ?
Campus d'été - Ecriture & crustacés
Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne ...
S.A.R.R.A. : une intelligence artificielle

Insta Livres

Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
Livres en trompe l'œil 📚
Je suis gâtée par mon ami @johannmerlaudkiefer
En attendant de repartir sur le Chemin, je voyage grâce aux livres.
%d blogueurs aiment cette page :