Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Fratrie fatale

« Je voulais revenir à mon enfance et oublier les heures passées. Seul et vu la gravité de ce que j’avais fait, pour parler, il ne me restait que lui. » 

J’ai connu Eric Neirynck via Facebook, il y a de nombreuses années. J’ai suivi ses écrits depuis. Avec son nouvel éditeur, Mots Ouverts, il publie un nouveau texte, sous une collection « Clabauderie ». C’est parfaitement trouvé, ne pensez-vous pas ?
Avec son style direct et sans détours, l’auteur belge décline un récit original, ponctué par 4 chapitres laissant la part au désœuvrement et à la résignation de Pierre et Luc, Fratrie Fatale. Semblables, mais différents, la vie de ces hommes va très rapidement basculée vers le cauchemar. L’auteur n’en oublie pas moins de semer quelques graines d’humour alors même que la situation semble inextricable.
Entre court-roman et nouvelle, ce format numérique offre un très agréable moment de lecture, pour moins de 3 €.
Mon seul regret : être arrivée à la dernière page trop vite.

Résumé :
La seule vraie femme de ma vie à ce jour est ma mère. Et quelle mère, le genre mère juive – pourtant catholique pratiquante, pas un dimanche sans aller à la messe – à me considérer comme un bébé en toute occasion qui soit. Nous vivons toujours ensemble. Je suis bien parti quelques semaines pour faire ma vie, mais à chaque fois je suis revenu chez elle. La solitude, les repas réchauffés au micro-ondes que l’on mange dans le canapé en regardant bêtement la télévision ont très vite eu raison de mon besoin d’évasion. Papa était décédé depuis plusieurs années, elle était seule et ne demandait pas mieux que je vienne pour lui tenir compagnie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 6 avril 2013 par dans Lecture, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Tu tairas tous les secrets
Sur la route de ses rêves
Le Petit Prince
Camino de Santiago - Carte zoom Michelin n°160
Frangine
Campus d'été - Ecriture & crustacés

Insta Livres

📚🍫 J'ai reçu ma commande @lechocolatdepoche ! Est-ce qu'elle n'est pas craquante cette boite-livre ? Je partage avec vous la photo, mais pas les chocolats qui sont à l'intérieur 🍫🍫🍫
Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
%d blogueurs aiment cette page :