Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Soleils d’en face

« Le ciel s’envole droit devant lui
          se heurte aux nuages
                  s’enroule à la lune
                             
                                  prie la nuit de l’éteindre »

Les mots de Corinne Cournand sont comme des impressions d’hiver, en pays camarguais.
Pas de phrases, pas de ponctuation, la priorité est aux sonorités qui accompagnent les peintures de Christian Constant.
Le charme est visuel et poétique.
Un recueil d’une beauté toute simple.

Résumé :

La Camargue en hiver se libère des soleils absolus
Loin des regards, la mer, les marais, le sable jouent avec les lumières et le vent
Dans l’échancrure du froid, il faut oser se poser là, comme une plage
Prolonger les horizons. Contempler le ciel, les étangs, les sansouires
Se laisser aller aux imperceptibles vibrations de la nature et des pensées
C’est alors que les soleils d’en face éclairent les contre-jours
Là, entre deux aurores, les formes naissent, s’éteignent, en demi-teinte, à demi-mot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 février 2013 par dans Lecture, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Un beau livre, l'écriture de Paul Auster, une histoire : celle de sa machine à écrire ! 
#lecture #paulauster #ecriture #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :