Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Peste & Choléra

« Pour Yersin, adepte d’une manière de maïeutique, rien de ce qui peut s’enseigner ne mérite d’être appris, même si toute ignorance est coupable. Toute sa vie il demeurera un brillant autodidacte et n’aura que mépris pour les besogneux. Il suffit de savoir observer. Si on ne sait pas on ne saura jamais. »

Sur les conseils avisés de mon libraire, j’ai entamé cette lecture, dans la suite de La déesse des petites victoires, surprise de voir mon intérêt pour les sciences remonté à la surface.
L’histoire est absolument époustouflante. Alexandre Yersin connaît une vie bien remplie en qualité de médecin, chercheur, explorateur, agriculteur, botaniste et j’en oublie. Il a parcouru le monde et côtoyé d’éminents scientifiques, de célèbres politiciens et des hommes de lettres connus et reconnus. Mais il demeure libre et désintéressé, à jamais dévoué à l’observation, l’apprentissage, la recherche.

« Bientôt entre la peste et le choléra il n’y aura plus à choisir mais à guérir. »

Je reste seulement surprise de l’écriture de Patrick Deville. A bien des moments, on a l’impression de lire un compte-rendu, un rapport, les phrases sont courtes, sujet verbe complément. L’auteur va à l’essentiel, les faits sont décrits, il n’y a aucune place pour les sentiments. Cela transforme ce qui est vendu comme roman en un récit, une biographie.
La chronologie m’a bien joué des tours à certains chapitres, c’est quelque peu perturbant … Serais-je passer à côté d’un style littéraire qui fait que ce titre est dans les quatre finalistes en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français : le Prix Goncourt !
Quoi qu’il en soit, c’est un parcours étonnant et intéressant à lire !

Résumé : 
Parmi les jeunes chercheurs qui ont constitué la première équipe de l’Institut Pasteur créé en 1887, Alexandre Yersin aura mené la vie la plus mouvementée. Très vite il part en Asie, se fait marin, puis explorateur. Découvreur à Hong Kong, en 1894, du bacille de la peste, il s’installe en Indochine, à Nha Trang, loin du brouhaha des guerres, et multiplie les observations scientifiques, développe la culture de l’hévéa et de l’arbre à quinquina. Il meurt en 1943 pendant l’occupation japonaise. Pour raconter cette formidable aventure scientifique et humaine, Patrick Deville a suivi les traces de Yersin autour du monde, et s’est nourri des correspondances et documents déposés aux archives des Instituts Pasteur.

Lire un extrait

Disponible sur sanspapier.com
PRIX FEMINA 2012

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 29 octobre 2012 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Tu tairas tous les secrets
Sur la route de ses rêves
Le Petit Prince
Camino de Santiago - Carte zoom Michelin n°160
Frangine
Campus d'été - Ecriture & crustacés

Insta Livres

📚🍫 J'ai reçu ma commande @lechocolatdepoche ! Est-ce qu'elle n'est pas craquante cette boite-livre ? Je partage avec vous la photo, mais pas les chocolats qui sont à l'intérieur 🍫🍫🍫
Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
%d blogueurs aiment cette page :