Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Que le jour recommence

Et si vous vous laissiez porter par la mélancolie ?
Celle que je ne connaissais que journaliste nous propose un petit moment de littérature avec des phrases simples, une histoire comme toutes les histoires … jusqu’au moment où l’on se laisse surprendre par le dénouement.

« La vie à deux, c’était un peu comme le vélo : tant qu’on ne pense pas qu’il faut appuyer sur les pédales, c’est agréable et puis lorsqu’il faut faire un effort … »

A découvrir en poche et à abandonner sur un banc près de la digue.

Résumé :
Stella décide de déménager. Déménager, comme on efface une ardoise, s’inventer un passé, une histoire, des histoires… C’est dans cet état d’esprit qu’elle s’installe dans une petite ville de bord de mer. C’est alors qu’un amour passé frappe un jour à sa porte…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 mars 2011 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Un beau livre, l'écriture de Paul Auster, une histoire : celle de sa machine à écrire ! 
#lecture #paulauster #ecriture #bookaddict #bookstagram #instabook
%d blogueurs aiment cette page :