Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Le voleur de larmes

J’ai adoré cette petite fiction qui repose sur une idée tout à fait original : le commerce des émotions ! Au placard les receleurs d’oeuvres d’art ! Les sécrétions lacrymales se monnaient ici à prix d’or et l’élevage en batterie est bien réel en terres asiatiques.
L’auteur sait maintenir le suspens malgré un rythme proche du yoga : une réussite !

« En s’approchant du Bund il pouvait apercevoir quelques adeptes de Tai-chi, qui effectuaient, face au fleuve, leur chorégraphie millénaire au ralenti (…) âmes égarées, fauchées par une mort brutale, cherchant leur chemin dans un monde qui n’était plus le leur. »

Résumé :
Dans un monde où les émotions disparaissent, le commerce des larmes et des émotions qu’elles contiennent est devenu une industrie florissante. En marge de cette industrie et de ses larmes d’élevage, un marché parallèle offre des larmes sauvages prélevées à l’insu de leurs propriétaires pour une consommation très privée.

Format disponible: ePub, PDF, Kindle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 novembre 2010 par dans Lecture, Nouvelles, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :