Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La littérature …

litteraure

2 commentaires sur “La littérature …

  1. Lauret Daniel
    20 août 2015

    Voilà qui me fait penser à un texte de Linda Lê, Le complexe de Caliban.

    « Le besoin d’écrire ne naît pas de la joie du trop plein, mais d’un irréparable sentiment d’incomplétude. On se découvre claudicant, diable boiteux, albatros « exilé sur le sol au milieu des huées ». On se sait misérable, inapte, déficient. La littérature permet de transformer les déficiences en possibilités, en ouvertures sur l’inconnu. L’œuvre d’art se situe dans cet écartèlement, qu’elle transcende. « 

    J'aime

  2. mabiblio1988
    1 septembre 2015

    Une très belle phrase 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 20 août 2015 par dans Autour du livre, Citations, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 306 autres abonnés

Articles les plus populaires

Pour Hannah
La nuit du second tour
L'obsolescence programmée de nos sentiments
Le chocolat de poche
Suzanne aux oiseaux
Réinventer le couple au 21e siècle
Fragment narratif
La Dame de pique

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :