Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Protégeons les hérissons – suivi de : Jeunesse de plomb

« Ça s’est déroulé si vite que je n’ai rien pu faire d’autre que mourir. En silence. Et je n’ai pas eu non plus le temps de souffrir. Ce qui est nettement plus confortable. »

 

J’ai rencontré l’auteur au festival du polar de Villeneuve-lez-Avignon. C’est la couverture particulièrement réussie de ce recueil de deux nouvelles qui a attiré ma curiosité.

Avec une légèreté désarmante, Olivier Bordaçarre fait la narration d’un massacre. Les uns après les autres, onze personnages vont évoquer en quelques lignes leur mort brutale, sanglante, tragique.

Librement inspiré d’un fait d’actualité, l’écrivain réussit à faire sourire en imposant un regard décalé sur les événements.
Un petit chef-d’oeuvre d’écriture à mettre entre toutes les mains !



Résumé :
Par une longue nuit sans étoiles, onze personnages confient à la postérité, et bien malgré eux, le récit de leurs derniers instants. Une flic et son supérieur. Un pompiste et son chien. Deux motards. Un hérisson. Puis les parents de deux adolescentes… Pourtant, tout allait si bien. Les filles étaient si mignonnes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 octobre 2014 par dans Lecture, Nouvelles, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :