Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Petit traité de l’abandon

« Le mot « bienveillance » vient du latin bene volens. Le bénévolat, c’est d’abord vouloir le bien des autres. On ne fait pas du bénévolat pour se « redorer le blason » mais parce que l’on veut le bien de l’autre. Et c’est peut-être là une belle définition de l’amour et de l’amitié : vouloir le bien de l’autre sans lui imposer sa propre version du bien. »

On me dit souvent que j’ai tort de ne pas regarder la télévision, que je rate beaucoup de choses. Et bien, je dois bien avouer que la semaine dernière, malade, amorphe, je me suis affalée dans mon canapé pour regarder La Grande Librairie sur France 5. Lorsqu’Alexandre Jollien a commencé à parler, je me suis redressée et je suis restée captivée par son discours. 

Dans son  Petit traité de l’abandon, cet homme expérimente le quotidien : l’amitié, l’amour, la détente, le désir, l’humilité, la peur, le rire … 
Des mots simples, intelligents, des vérités quotidiennes qui ne sont plus à démontrer, un texte à lire, à penser, à méditer et à relire. 

« Rire, ce n’est pas fuir la réalité. C’est plonger corps et âme en pleine existence. »

Un livre-CD à offrir à ceux qu’on aime ♥ Un hymne à la vie et au bonheur.

Résumé :
Ce Petit Traité de l’abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d’assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d’emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer.

 

Un commentaire sur “Petit traité de l’abandon

  1. Dominique
    22 décembre 2012

    Un de ces personnages que l'on oublie pas j'avais bcp aimé son premier livre et aussi son traité sur la philosophie qu'il aime

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 20 octobre 2012 par dans Essai, Lecture, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 302 autres abonnés

Articles les plus populaires

La chronique de Sabine #30
La chronique de Sabine #31
Journées européennes du patrimoine 2020
Quelques artistes et Gens de lettres
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une
Ma boîte à lire au coeur de ma ville
"Les visages écrasés" de Marin Ledun adapté au cinéma
N'espérez pas vous débarrasser des livres

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :