Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La cité des jarres

J’avais entendu d’excellentes critiques de cet écrivain islandais et je dois bien dire que je ne suis nullement déçue. Inutile de dire comme d’autres que Henning Mankell n’a qu’à bien se tenir, c’est certain, Arnaldur Indridason possède un style direct et concis qui lui permet d’écrire un polar d’une belle complexité en gardant le lecteur en haleine. Alors oui, je vais certainement retrouver dans mes prochaines lectures l’inspecteur Erlendur, tout comme Kurt Wallander est devenu une relation très sérieuse au fil des années.
Très très bien.

Résumé

Un nouveau cadavre est retrouvé à Reykjavik. L’inspecteur Erlendur est de mauvaise humeur : encore un de ces meurtres typiquement islandais, un «truc bête et méchant» qui fait perdre son temps à la police… Des photos pornographiques retrouvées chez la victime révèlent une affaire vieille de quarante ans. Et le conduisent tout droit à la «cité des Jarres», une abominable collection de bocaux renfermant des organes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 mars 2008 par dans Lecture, Suspens, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :