Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué

C’est un roman d’amour. Raconté par un garçon de huit ans, Gil. Son petit cœur a déjà connu de bien grands sentiments. Trop grands. Trop forts…
Qui dérangent et boulerversent. Gil, victime de la bêtise des adultes qui transforment ses rêves en symptômes cliniques, et son amour en attentat. A cause de ce qu’il a fait à Jessica, il se retrouve dans une résidence spécialisée. Seul dans une forteresse de silence.
Une émotion pure, dans la langue d’un enfants de 8 ans.

Une histoire à rire et à pleurer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 12 mai 2007 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 302 autres abonnés

Articles les plus populaires

Salon Des Livres et Nous
Carte postale littéraire #7 - Japon
Le secret des savonniers
Les mutations du livre et de la lecture
Ma vie est tout à fait fascinante
Potiron, Potimarron, butternut et quelques racines
Ma boîte à lire au coeur de ma ville
Ateliers d’écriture

Insta Livres

%d blogueurs aiment cette page :