Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Déloger l’animal

« Je soupire, comment lui dire que je suis en train de bricoler une adolescence à ma mère disparue, que je passe mes journées à arranger une rencontre entre maman Rose et mon père le vrai de vrai. Je ne me sens plus très sûre de moi, je lui dis, je crois que Markus est mon vrai père. J’attends le tonnerre et la foudre mais rien ne vient, je ferme les yeux puis les rouvre, Monsieur Loyal s’ébroue sur le canapé, sa chemise est toute collante, il dit, je crois que Madame Isis te raconte trop d’histoires. »

C’est une histoire étrange, pas très rose, contrairement au prénom de cette jeune fille qui réinvente l’histoire de sa mère disparue.
On ne sait plus bien où commence le rêve où s’arrête le réel.
C’est un voyage entre vérités et mensonges.
Un roman tendre, un souvenir sucré de l’enfance, avec ses joies, ses espoirs et ses craintes.

Véronique Ovaldé réussit à magnifier le quotidien avec des phrases belles et sensuelles. Une écriture profonde et sensible. Un réel talent littéraire.

 

Résumé :
Rose a quinze ans mais en paraît sept. Tous les jours, sa mère l’emmène dans un institut où elle est prise en charge par des psychologues. Un jour, la mère de Rose disparaît. La jeune fille se pose alors des questions sur la sincérité de son père, réinvente l’histoire familiale et comble les espaces incertains creusés par les silences et le mensonge.

2 commentaires sur “Déloger l’animal

  1. Elisa
    18 novembre 2015

    Une auteur que je retrouve avec plaisir livre après livre. Cette chronique me donne très envie 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Quatre coeurs imparfaits | Ma Bibliothèque Bleue

Répondre à Elisa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 6 décembre 2009 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Lettre au père Noël
Mémé goes to Hollywood
Sexe : le grand quiz
Des étoiles pour cette nuit
Paris at night
Rire !
Benoit Severac – Sous le feu des questions
Mon amie Adèle

Insta Livres

Profiter du dimanche pour parcourir à nouveau ces "Carnets d'alerte" signés Juliette Duquesne et Pierre Rabhi. La journaliste et le pionnier de l'agroécologie ont écrit des livres simples et synthétiques pour sensibiliser l'opinion, éveiller les consciences pour un mode de vie plus respectueux de l’homme autant que de la nature.
La Chronique de Sabine #46
Les émissions du mois de décembre sont enregistrées. Vous découvrirez mes derniers coups de cœur 😍 HERESIX, de Nicolas Feuz et LA MÉLODIE DES JOURS, de Lorraine Fouchet. Interviews de Michel Bernardot et de Sophy Rubio. Sans oublier l'actualité littéraire 📚
Je referme le livre de Laurence Bertinchamps avec le sentiment que ce que je pensais très difficile est en fait tout à fait réalisable lorsque l’on possède les clés. Dans son livre "Conte sur toi", la coach en écriture propose des exercices qui mêlent développement personnel et écriture. Les conseils reposent autant sur l’écrit que sur la langue orale, les techniques sont étonnantes et même captivantes. La lecture s’apprécie chapitre après chapitre, après avoir pris le temps d’appliquer informations et réflexions. Mieux vivre grâce à l’écriture, l’expression, c’est un concept qui me parle complètement. Ce livre est un cadeau à se faire. Une générosité bienveillante pour une meilleure version de soi-même.
Chronique de Sabine #45
"Le féminisme se définit comme la conviction que les hommes et les femmes doivent jouer des mêmes droits et des mêmes chances."
En octobre, j'étais en panne de lecture. Non pas que je manquais de livres, ma PAL est toujours aussi imposante ! C'est juste que ma tête n'était pas disponible... Alors, j'ai essayé un livre audio : "Aurore", une nouvelle de Karine Giebel issue du recueil "D'Ombre et de silence", via l'application @lizzie_lisezaveclesoreilles
La Chronique de Sabine #44
%d blogueurs aiment cette page :