Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent

cover107543-medium« Elle réprima un soupir épuisé. Ce n’était pas l’épaule d’Adrian qui lui manquait, mais celle de Matthew. Elle n’avait pas besoin de rire ou de penser à autre chose. Elle avait besoin, à cet instant précis, que quelqu’un la prenne dans ses bras et lui murmure que tout irait bien. »

 

Elie Grimes signe une comédie new-yorkaise pétillante que l’on dévore comme une pâtisserie ! Car il faut dire que Zoey, notre héroïne, est traiteur. Mais elle est aussi célibataire. Je dirais même célibatante 🙂 Lorsqu’elle rencontre le prince pas si charmant, bien évidemment il faut que celui-ci soit critique gastronomique !!!

Pas une minute de répit dans ce roman ponctué de dialogues percutants. Les situations sont drôles, on voudrait avoir comme voisins les personnages qui ponctuent l’histoire tant ils sont enjoués, attachants ou détestables ! Les caractères bien trempés de Zoey et Matthew permettent un chassé-croisé amoureux intéressant et les liens familiaux augmentent considérablement le capital sympathie de cette romance qu’on imagine facilement en adaptation cinématographique. Une sorte de « Diable s’habille en Prada », version culinaire !

Un régal !

Publication le 3 mai 2017

 

Résumé
Zoey est la sœur de Dalton et la meilleure amie d’Adrian, à qui sa tante Vic voudrait bien la voir mariée. À trente ans à peine, elle a monté sa propre entreprise de traiteur avec son assistante, devenue amie, Sally, qui aime bien Dalton.
Elle n’écoute jamais les conseils de Fran, sa mère, ou de Nana, sa grand-mère adorée, car elle préfère se confier le soir à son chat, Sushi. Sinon, la vie de Zoey n’est pas compliquée. Encore moins quand elle rencontre Matthew Ziegler, le critique gastronomique le plus influent de New York, un type parfaitement imbuvable qui semble bien décidé à mettre sa cuisine à l’épreuve, jusque dans les moindres détails…

Publicités

Un commentaire sur “Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent

  1. anaverbaniablog
    16 mars 2017

    Je pense que cela pourrait me plaire, si tout s’enchaine sans temps mort et que les dialogues sont funs, je suis preneuse ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 mars 2017 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

%d blogueurs aiment cette page :