Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Mémoire d’elles

« J’aime Eva. Chacun de ces mots était en lui-même un objet magnifique, mais attachés ensemble, ils devenaient dangereux ? Et chaque fois que je m’imaginais les prononcer à haute voix, je savais que rien n’était aussi simple qu’il n’y paraissait. Nous étions des enfants jouant avec des allumettes, et l’incendie ne tarderait pas à prendre. »

Ce roman est d’une sensibilité exceptionnelle et plonge le lecteur dans le quotidien de deux mères de famille dans les années 60.

Dès la couverture, on devine une relation belle, mais qui n’a pas sa place sous la présidence Kennedy. La « nouvelle frontière » n’est pas encore en place dans les mentalités, cet amour au féminin a toutes les raisons d’être banni par la société puritaine américaine. Eva et Billie sont mariées, avec des enfants, rien ni personne ne pouvait présager qu’un lien plus fort que l’amitié pouvait les lier.

Avec des mots doux, presque poétiques parfois, l’auteur, T. Greenwood, brosse un tableau à la fois simple et tourmenté.

« Elle était la chaleur du soleil, la clarté de la lune, la promesse d’un ciel étoilé. » 

L’idylle va bousculer les familles des deux femmes et emporter le bonheur loin du calme rivage du mariage.
Les maris sont justes affreux de vices et de vanités. Seule la sœur de Billie accepte cette relation sans montrer la Bible du doigt.

Un roman « coup de cœur » où la détresse est palpable à chaque étape de la relation et où le rêve d’évasion semble complètement illusoire.
Cette poignante tragédie capture dès les premières lignes et empoigne jusqu’au dernier mot avec beaucoup de justesse et d’émotions.

Avec ce titre, les éditions Milady propose un livre émouvant et sans pareil. Des destins qui m’ont fait pensé au très beau roman de Philippe Besson : « Un homme accidentel ».

 

 

Résumé :
Massachussetts, années 1960. Billie et Eva ont du mal à se contenter du bonheur en sourdine que connaissent les mères au foyer. Malmenées par leurs maris, elles ne puisent aucun réconfort dans les joies de la vie domestique et se soutiennent pour faire face à l’adversité. Pour la première fois, elles trouvent quelqu’un avec qui partager leurs tourments, quelqu’un qui les comprend et leur redonne le goût de vivre. L’amitié qui les unit laisse bientôt place à des sentiments plus profonds. Et peut-être même à l’envie de tout recommencer. Mais ces deux femmes éprises de liberté peuvent-elles vraiment vivre un tel amour au grand jour ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 décembre 2014 par dans Lecture, Roman, et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Nouveau Bussi : suis fan 📚💙 #lecture #roman #michelbussi #bookaddict #bookstagram #instabook #kindle #numerique #ebook
%d blogueurs aiment cette page :