Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Le bouclier d’Orion

« Elle a prononcé ces mots avec un air de tristesse si appuyé qu’il fait sourire Justin. Elle secoue les bracelets en argent qui ornent ses poignets. Puis elle pose les coudes sur son bureau et demande ce qu’un modeste conservateur de musée comme lui peut faire pour aider messieurs les officiers de police dans le cadre de leur enquête. »

 

Trafic d’art en Provence ?

Dès les premières lignes de son nouveau roman, Jean-Pierre Cendron plonge le lecteur au coeur d’un meurtre sanglant.
La recherche de la vérité va mener l’inspecteur Dalband au sein du Musée Provençal d’Art Contemporain, l’employeur de la victime. D’ailleurs, le sénégalais a-t-il été inquiété lors du vol du Kandinsky ? A moins que l’assassinat soit en lien avec une affaire de terrorisme ? La radicalisation de certains membres de son entourage laisse planer un doute.

L’auteur brouille les pistes en évoquant aussi le poids des secrets de famille. Il mêle le mythe, la littérature et l’art avec subtilité pour donner un éclairage différent à l’enquête.

« Orion,
pigmenté d’infini et de soif terrestre,
n’épointant plus sa flèche à la faucille ancienne,
les traits noircis par le fer calciné,
le pied toujours prompt à éviter la faille,
se plut avec nous
et resta.

Chuchotement parmi les étoiles. »

— René Char, Evadé d’Archipel

Avec Le Bouclier d’Orion, Jean-Pierre Cendron signe un roman avec un regard social intéressant et une dimension artistique passionnante. Un récit qui oscille entre littérature et polar. Juste et efficace !

 

Lire les premières pages

 

 

Résumé :
C’est à Puy-Sainte-Victoire que nous retrouvons l’inspecteur Justin Dalband. Un cadavre sur une bretelle d’autoroute et les recherches commencent. De fil en aiguille, l’enquête dévoile des indices semblant mener vers le musée provençal d’Art contemporain et ses précieuses collections. Pour dénouer l’affaire, Justin devra se plonger dans le monde redoutable des trafiquants d’art, mais aussi surmonter les blessures de sa vie familiale et sentimentale.

3 commentaires sur “Le bouclier d’Orion

  1. anaverbaniablog
    6 juin 2019

    A priori ce n’est pas vraiment mon style de lecture.

    J'aime

    • Il en faut pour tous les goûts !
      Bonnes lectures Ana.

      J'aime

      • anaverbaniablog
        6 juin 2019

        Absolument. 😊 je lis un peu de romans à suspsens, mais plutôt sur des disparitions ou des gens qui cachent un passé trouble.^^

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 3 juin 2019 par dans Lecture, Polar, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Des étoiles pour cette nuit
Sur la route de ses rêves
Mémé goes to Hollywood
Brille, tant que tu vis !
Le vieux qui déjeunait seul
La volonté ...
Le petit mouton qui allait à l'école des loups
La chambre de verre

Insta Livres

Chaque fois que je rencontre Stéphane, je me dis que le mot PARTAGE prend toute sa signification. Merci pour le café, le moment, les paroles, le choix, le chemin, la liberté, ton livre ...
La Chronique de Sabine #43
Passage obligé par cette librairie du joli village de Conques 📚
Oh une librairie bleue 💙📚
Boîte à lire, boîte à livres 📚
Avant de partir sur le Chemin,  j'avais envie de m'y plonger par la lecture. Et c'est avec "Le vestibule des causes perdues", de Manon Moreau, que j'ai pu accompagner plusieurs pèlerins depuis Le Puy en Velay jusqu'à Santiago. Le roman nous fait partager le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé d'entamer le célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. L'écriture de l'auteur nous fait apprécier les paysages, un lever de soleil, mais aussi la pluie sur la tête, le poids du sac à dos, les ampoules et les blessures ... Un récit plein d'humour, d'amour, de tendresse et d'espoir. Un livre pour cheminer vers soi. Un véritable coup de cœur 💙
Très heureuse de proposer une animation ludique et culturelle pour ces Journées Européennes du Patrimoine. Une belle collaboration avec Pierre Gaulon qui fonctionne à merveille. "Le secret des savonniers" est notre 2ème escape game. Avant il y avait eu "Prodigieuse Prophétie" (sur le thème de Nostradamus). Depuis le printemps, "L'enquête Napoléon" rencontre un franc succès au Château de l'Emperi. Et c'est avec impatience que nous attendons les participants du Festival de l'imaginaire de Lambesc pour "Archéologues du futur".
🎤🎧 Enregistrement de la prochaine Chronique de Sabine, dans la joie et la bonne humeur. À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻
%d blogueurs aiment cette page :