Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

La vie suspendue

Je suis encore bouleversée de ma lecture. Je ne vais pas trouver les mots pour exprimer comme l’auteur la douleur que l’on éprouve face à la maladie d’un être cher. J’ai corné plusieurs pages pour reprendre les passages que j’affectionne tout particulièrement, mais je ne sais lequel choisir … De plus, un choix mettrait à découvert la fragilité de mon coeur alors que le deuil n’est pas encore pour moi du passé.
Marie Barrillon est talentueuse dans son récit. Elle vous donnera envie de lire et relire les mots qui parlent au coeur et non à la raison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 septembre 2009 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Articles les plus populaires

Instagram

Courrier du jour : "Quelque chose d'absent qui me tourmente" de Jean-Pierre CENDRON #elansud #roman #lecture #book #instabook #bookstagram
%d blogueurs aiment cette page :