Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Quand les lumières s’éteignent

« Les autres étaient comme lui : déprimés et désorientés, «victimes des circonstances extérieures». C’est le destin, pensaient-ils, notre destin, le destin de l’Allemagne.  Ce n’est qu’en de rares moments de lucidité effrayante qu’ils se posaient des questions, et de leurs réponses, tout dépendait. »

 

Ce texte édité en 1940 est bien plus qu’un roman. C’est un document exceptionnel écrit par la fille du célèbre Thomas Mann. Il met la lumière sur une dizaine de tranches de vies, juste avant la guerre, en Allemagne, dans un quotidien étroitement lié au nazisme. Il est industriel, prof, journaliste, médecin, pasteur, paysan, … Elle est secrétaire, mère de famille… Ils sont un couple d’amoureux … La vie pourrait être si simple, mais la propagande engendre la peur, la lâcheté ou la résistance.
Erika Mann précise que les crimes et les martyrs ne sont pas la règle, mais des exceptions, autant sous le Troisième Reich qu’ailleurs.
Les destins croisés de ces êtres « normaux » est décrit d’une manière très simple et lorsque le totalitarisme pointe son ombre, alors, les mots les plus justes plongent le lecteur dans l’effroi de la suggestion, du non-dit.

« Hormis la musique somnolente de la fontaine dans la cour, on n’entendit pas le moindre bruit, lorsque le professeur, dans une attitude de fierté, sortit de l’amphithéâtre. »

 

Un livre qui fait froid dans le dos, certes, mais indispensable au devoir de souvenir.

 

Résumé :
Dans ce document d’époque, unique en son genre, Erika Mann observe le destin des habitants d’une petite ville allemande, de l’arrivée au pouvoir de Hitler à la toute-puissance du régime nazi. En dix nouvelles entrelacées, toutes basées sur des faits réels, se dresse le tableau d’une société confrontée à la terreur, à la dénonciation et à l’antisémitisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 17 novembre 2012 par dans Lecture, Roman, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 308 autres abonnés

Articles les plus populaires

Sur la route de ses rêves
La nuit du second tour
Lettre au père Noël
Brooklyn Paradis - Saison 3
Les secrets du violon
Ghostfather
Fêtons Noël !
Scène de crime - Le magazine culturel du crime - numéro 2

Insta Livres

La Chronique de Sabine #46
Les émissions du mois de décembre sont enregistrées. Vous découvrirez mes derniers coups de cœur 😍 HERESIX, de Nicolas Feuz et LA MÉLODIE DES JOURS, de Lorraine Fouchet. Interviews de Michel Bernardot et de Sophy Rubio. Sans oublier l'actualité littéraire 📚
Je referme le livre de Laurence Bertinchamps avec le sentiment que ce que je pensais très difficile est en fait tout à fait réalisable lorsque l’on possède les clés. Dans son livre "Conte sur toi", la coach en écriture propose des exercices qui mêlent développement personnel et écriture. Les conseils reposent autant sur l’écrit que sur la langue orale, les techniques sont étonnantes et même captivantes. La lecture s’apprécie chapitre après chapitre, après avoir pris le temps d’appliquer informations et réflexions. Mieux vivre grâce à l’écriture, l’expression, c’est un concept qui me parle complètement. Ce livre est un cadeau à se faire. Une générosité bienveillante pour une meilleure version de soi-même.
Chronique de Sabine #45
"Le féminisme se définit comme la conviction que les hommes et les femmes doivent jouer des mêmes droits et des mêmes chances."
En octobre, j'étais en panne de lecture. Non pas que je manquais de livres, ma PAL est toujours aussi imposante ! C'est juste que ma tête n'était pas disponible... Alors, j'ai essayé un livre audio : "Aurore", une nouvelle de Karine Giebel issue du recueil "D'Ombre et de silence", via l'application @lizzie_lisezaveclesoreilles
La Chronique de Sabine #44
✈ Destination La Thaïlande ✈ avec les romans de Damien Guichardon et Mireille Disdero 🎤🎧 À découvrir dès mardi prochain sur Mistral Social Club et Fréquence Mistral 📻 dans La Chronique de Sabine 📚
%d blogueurs aiment cette page :