Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

L’épopée du voyageur – I. Partir

Je pense que je faisais un rejet des livres de science-fiction depuis un mauvais épisode scolaire avec Ray Bradbury et ses Chroniques martiennes. C’est donc une belle surprise de lire l’Épopée du voyageur et de me sentir aussi à l’aise qu’avec Jules Verne.

« Après ce voyage initiatique, je retrouvai ma villa en bord de mer pour vivre mes derniers jours sur cette planète différente de la mienne, mais à la fois si proche. »

 

Je me suis laissée embarquée dans un voyage vers une destination inconnue, mais j’y avais tous mes repères. Certes Ulysse et Pénélope se prénomment ici Lucas et Léna, mais on parle de liens familiaux, d’amour, de pouvoir, de guerre, de trahison, de dictature du prolétariat … Le périple terrien du héros aborde 100 ans d’histoire mondiale, depuis le jeudi noir aux attentats du 11 septembre. Autant vous dire la richesse du roman !

Si une seule phrase pouvait résumer ce 1er tome, intitulé Partir, ce serait celle-ci : « La luminosité orange du coucher de Râ filtrait à travers les persiennes de l’appartement. Il régnait malgré tout une obscurité profonde dans la pièce, dans les recoins, comme une menace sourde, prête à bondir pour égorger tous ceux qui s’en approchaient. »

Je ne voudrais pas en dire plus et vous laisser le plaisir de découvrir ce jeune auteur qui travaille déjà sur le tome 2 Revenir.
Ce qui est sûr, c’est que j’attends avec impatience mon voyage retour !

Résumé :
Lucas Chatel, jeune colonel de la garde intersidérale, est un homme ambitieux. C’est donc avec l’objectif de grimper dans les échelons qu’il accepte d’explorer la Terre.
Effectivement, ce voyage changera sa vie, ainsi que celle de ses proches. Lucas ne sait en fait rien de son entourage et il ne se rend pas compte qu’il va, par son choix, pousser sa mère, puissante rebelle de sa province natale, dans ses derniers retranchements.
Inconscient, Lucas laisse alors sa compagne et sa famille pour un long périple en solitaire alors que débute, dans son monde, un combat dont l’enjeu est la survie de l’humanité…

Lire le premier chapitre
Disponible en format Kindle

Jean-Baptiste Pratt est membre des Plumes et Écrivains du Pays Salonais

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 10 janvier 2012 par dans Lecture, Science-Fiction, et est taguée , , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 307 autres abonnés

Articles les plus populaires

Des étoiles pour cette nuit
Le haut de la pile - ma nouvelle box littéraire
Une année avec Sarah Kay
Quand souffle le vent du Nord
Rire !
Fais-le pour maman
Florence Medina sous le feu des questions
Ma boîte à lire au coeur de ma ville

Insta Livres

Rencontre ce matin avec Radio Touloubre. Perspectives de collaboration. Lecture et littérature, toujours au programme 📻📖
Quel plaisir d'ouvrir sa boîte aux lettres et d'y trouver des cadeaux ! Merci Dominique @kdoom60 et Lina, vous m'avez gâtée 😘
Je termine "La vengeance m'appartient", le dernier roman de Marie Ndiaye avec des sentiments ambivalents.
"Bed bug", de Katherine Pancol, se déroule entre Paris et New York. Rose est une jeune scientifique qui ne parvient pas à mener à bien une relation amoureuse, alors que son travail de recherche lui apporte pleine satisfaction. On apprend au fil des pages les traumatismes trans-générationels qui marquent à tout jamais...
Le roman graphique "Anaïs Nin, Sur la mer des mensonges" est signé Léonie Bischoff.
Je termine la lecture de "Blue Baby", de John-Erich Nielsen. Cet ancien officier saint-cyrien, cavalier formé à Saumur, est un auteur que je connais bien depuis une quinzaine d'années. Son dernier roman est très différent des précédents, et même si j'ai aimé l'histoire en général, je n'ai pas adhéré au récit des combats de la Seconde Guerre mondiale, entre cavaliers français et allemands.
Ma lecture du moment ? Le tome 3 des aventures de Justan Lockholmes. Il sortira chez @betapublisher dans quelques mois. C'est donc un privilège et une grande marque de confiance que m'accorde @c.d.darlington.
Féminin sauvage et Slowlife au fil des saisons - Hiver est une invitation à ralentir, au cœur de l'hiver, prendre soin de soi, vivre l'instant et profiter de la saison.
%d blogueurs aiment cette page :